Huit industriels français s’engagent pour l’IA

Dans le cadre de la stratégie « AI for Humanity » du gouvernement, le ministère de l’Economie et des Finances et huit groupes industriels français (Air Liquide, Dassault Aviation, EDF, Renault, Safran, Thales, Total et Valeo) signent un manifeste pour l’IA au service de l’industrie.

Huit industriels français s’engagent pour l’IA

Les industriels autour de Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances cet après-midi à Bercy lors de l’événement « L’Intelligence artificielle au service des entreprises ». @Adrien_Choug

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances ; Cédric O, secrétaire chargé du Numérique et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, participaient ce mercredi 3 juillet à l’événement « L’Intelligence artificielle au service des entreprises ». L’occasion pour eux de soutenir le volet économique de la stratégie nationale pour l’IA.

Cet événement s’inscrit dans la continuité du lancement de la Stratégie nationale en Intelligence artificielle (IA), présentée le 28 mars 2018 par le président de la République. Avec un effort d’1,5 milliard d’euros d’investissements publics consacrés à l’IA jusqu’en 2022, cette stratégie a vocation à positionner la France comme un acteur incontournable de cette révolution technologique.

Lire aussi : [Dossier] Intelligence artificielle : la France et l’Europe

D’où l’engagement de Thales, Valeo, Air Liquide, Dassault Aviation, EDF, Renault, Safran et Total à travers la signature d’un manifeste pour l’intelligence artificielle au service de l’industrie. Leur vision stratégique de l’IA est commune ! Aussi, ces groupes industriels comptent établir un diagnostic commun d’ici à septembre prochain afin de le partager avec les politiques, puis de définir un plan d’actions coordonné avec tout l’écosystème français de l’IA, qu’il soit public ou privé.

L’idée ? Faire de l’IA une source de croissance et d’emploi au service de l’industrie, en particulier en matière de données massives, critiques pour la compétitivité. Cette approche d’innovation ouverte a pour objectif

Tous les acteurs (publics ou privés) qui partagent cette même vision stratégique, sont invités à rejoindre l’initiative.

 

Une IA de confiance, explicable voire certifiable

Leur objectif est également d’atteindre le plus rapidement possible une masse critique sur des sujets de recherche prioritaires, tout en mutualisant les moyens de R&D, en augmentant la visibilité des usages de l’IA dans l’industrie et en favorisant le recrutement des meilleurs talents en France.

Ces groupes ont d’ailleurs identifié des thématiques d’intérêt commun, propres à l’utilisation de l’IA dans des environnements industriels : la confiance, l’explicabilité (voire la certification de l’IA), les systèmes embarqués (systèmes électroniques autonomes utilisés pour réaliser une tâche), l’IA pour la conception, la simulation, le développement, les tests et la logistique, l’IA appliquée à la maintenance et l’industrie 4.0 ; ou encore, la problématique de la très haute performance, la fiabilité, la robustesse et, plus généralement, l’IA dans les systèmes critiques.

Par ce manifeste enfin, ces industriels souhaitent collectivement répondre au besoin de souveraineté lié à la maîtrise de l’IA, autant dans sa dimension économique que de souveraineté nationale, l’une des quatre priorités identifiées dans le rapport Villani.

A lire aussi sur ALLIANCY

Lire aussi : Présentation du volet économique de la stratégie nationale pour l’intelligence artificielle

Les huit industriels signatures du manifeste

  1. Air Liquide est un leader mondial des gaz, technologies et services pour l’industrie et la santé. Présent dans 80 pays avec
  2. Avec plus de 10 000 avions militaires et civils livrés dans plus de 90 pays depuis un siècle, Dassault Aviation dispose d’un savoir-faire et d’une expérience reconnus dans la conception, le développement, la vente et le support de tous les types d’avion, depuis l’appareil de combat Rafale jusqu’à la famille de business jets haut de gamme Falcon en passant par les drones militaires.
  3. Acteur majeur de la transition énergétique, le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l’ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce, la vente d’énergies et les services énergétiques. Leader des énergies bas carbone dans le monde, le Groupe a développé un mix de production diversifié basé sur l’énergie nucléaire, l’hydraulique, les énergies nouvelles renouvelables et le thermique.
  4. Constructeur automobile depuis 1898, le Groupe Renault est un groupe international présent dans 134 pays qui a vendu près de 3,9 millions de véhicules en 2018.
  5. Safran est un groupe international de haute technologie opérant dans les domaines de la propulsion et des équipements aéronautiques, de l’espace et de la défense.
  6. Du fond des océans aux profondeurs du cosmos ou du cyberespace, Thales aide ses clients à maîtriser des environnements toujours plus complexes pour prendre des décisions rapides, efficaces, à chaque moment décisif.
  7. Total est un acteur majeur de l’énergie, qui produit et commercialise des carburants, du gaz naturel et de l’électricité bas carbone.
  8. Valeo est un équipementier automobile, partenaire de tous les constructeurs dans le monde, qui propose des systèmes et équipements permettant la réduction des émissions de CO2 et le développement de la conduite autonome.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *