Cet article fait partie du dossier

Découvrez le dossier

Les articles du dossier

Linky : 21 millions de compteurs installés à ce jour !

L’installation des compteurs Linky se poursuit. 21 millions d’unités sont installées à ce jour, sur les 35 millions prévues d’ici à 2021. Déjà, Enedis constate une envolée, à plus de 150 000 demandes par mois, des demandes de données infra-quotidiennes…

> Alliancy organise le 05/11 un  dîner de la rédaction : « Aval Compteur, comment dynamiser l’offre ? » Inscrivez-vous !

Compteur linky

Compteur linky (c) Enedis

« A ce jour, près de deux foyers sur trois bénéficient du compteur Linky, soit plus de 21 millions de compteurs installés. Ce qui veut dire que le contexte change ! », explique satisfait Hervé Champenois, patron du programme Linky chez Enedis. L’entreprise voit également une « envolée » des demandes de données infra-quotidiennes (données horaires ou semi-horaires) : 172 000 demandes par exemple en juin dernier et 235 000 demandes sur juillet-août.

Au total, Enedis a passé les 2,2 millions d’abonnements des particuliers à fin août à leurs données infra-quotidiennes. « Ce qui traduit de nouvelles offres de fournisseurs adossées à Linky, ou alors des tiers qui vont aider les collectivités à suivre leur consommation », poursuit le dirigeant, qui ajoute que plus d’un million de particuliers se sont abonnés directement à l’application « Enedis à mes côtés » pour connaître leur courbe de charge, au rythme de 15 000 demandes supplémentaires par semaine.

Et cela ne devrait aller qu’en s’accélérant car les économies d’énergies sont devenues un « vrai sujet d’actualité, poursuit-il. Ceci s’explique aussi car, désormais, la masse critique est là. Nous sommes à plus de 60 % du parc installé. C’est ce qu’attendaient les fournisseurs d’électricité pour lancer des offres… »

EDF a proposé une nouvelle offre en juin et l’on compte aujourd’hui une dizaine d’acteurs qui s’y mettent tel Direct Energie (groupe Total) ou Ohm Energie… A tarif égal, celles-ci devraient permettre aux clients de mieux maîtriser leur consommation et de réaliser des économies en adaptant leurs usages.

La plateforme Eclor devra donc permettre de mettre en place des solutions concrètes, conçues pour faire face à des besoins du quotidien et produire des avantages partagés par le plus grand nombre.

Alliancy Connect : j’actionne cet article !
 
Vous voulez témoigner ? Rencontrer cette personnalité ? Approfondir ce sujet qui est prioritaire pour vous ?

 

Lire aussi le dossier dédié : Linky, le compteur de toutes les attentions

«Pour autant, il faut continuer les efforts et les explications. Le lancement des offres qui a réellement commencé il y a un an, montre bien que le mouvement est lancé côté particuliers ou professionnels pour disposer de nouveaux tarifs, plus avantageux selon les périodes. Il y a ensuite l’autoconsommation, facilitée grâce à Linky. Aujourd’hui, un producteur sur deux auto-consomme sa propre énergie. »

Encore du chemin à parcourir

Reste que le déploiement de solutions qui permettraient d’enclencher des appareils n’existe pas encore… Par exemple : je déclenche mon chauffe-eau de telle heure à telle heure, idem pour le chargement de ma voiture électrique… « Les potentialités sur l’aval compteur reste encore un travail à réaliser par les acteurs susceptibles de le faire, bien que la panoplie d’outils chez Enedis pour y parvenir fonctionne et est parfaitement maintenue », poursuit-il.

Enedis postule d’ailleurs sur un projet européen H2020 en vue de pouvoir envoyer des ordres de coupure d’appareils ou de mises en route (via le compteur) pour réaliser des économies d’énergies, pour davantage de flexibilité… Des offres sont aussi à imaginer à partir de là.

#Linky - L’objectif est de remplacer 35 millions de compteurs d’ici à fin 2021. #Iiot Cliquez pour tweeter

« Dans notre enquête continue, les foyers équipés de Linky en sont satisfaits à 70 % au niveau global, conclut-il. Il y a une amélioration sur la perception du compteur, à partir du moment où de nouvelles offres existent, notamment sur les services de base… »

La gestion des données…

  • Les données de consommation appartiennent au consommateur.
  • Il faut bien distinguer l’enregistrement des données dans le compteur (enregistrement local) et la collecte, c’est-à-dire la remontée de ces informations vers Enedis.
  • Pour les compteurs installés depuis le 1er juillet 2018, le compteur enregistre une donnée horaire par défaut.
  • Les données détaillées (par heure ou demi-heure) ne peuvent être collectées et transmises qu’avec le consentement exprès du consommateur. 
  • Le consommateur peut consulter gratuitement toutes ses informations de consommation sur le site internet d’Enedis, dans son espace personnel. Il a la possibilité de refuser la collecte et/ou l’enregistrement de ses données, d’effacer celles enregistrées dans le compteur et de gérer les autorisations d’accès.

Un article actionnable « Alliancy Connect »

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *