Opéra Energie fait baisser votre facture d’électricité

Dans le monde professionnel, les achats d’énergies sont devenus un facteur clé de performance. Aussi analyser les variations de la facture d’électricité d’une entreprise et ses différentes composantes permet de soutenir sa compétitivité selon la start-up lyonnaise Opéra Energie, créée en 2015 après la libéralisation des tarifs.

opera energies-

Les trois cofondateurs d’Opéra Energie.

Les trois cofondateurs d’Opéra Energie travaillaient ensemble chez Engie... Surtout, ils entendaient poursuivre conjointement leur aventure professionnelle. D’où l’idée de créer leur start-up spécialisée dans le courtage en énergie en décembre 2014, par anticipation à la suppression légale au 31 décembre 2015 du bénéfice des tarifs réglementés de vente d’électricité, pour les sites avec une puissance strictement supérieure à 36 kVA h. A l’image de ce qui se faisait déjà à l’étranger.

Basée à Lyon, Opéra Energie s’est ensuite peu à peu imposée en étant rentable dès sa première année d’existence. Aujourd’hui, la société emploie 75 personnes (dont 50 à Lyon), annonce 15 000 « compteurs professionnels » dans toute la France pour un chiffre d’affaires approchant les 7,5 millions d’euros en 2019 (5 millions d’euros en 2018), après avoir réalisé une levée de fonds de 1,3 million d’euros fin 2016.

« Nous aidons uniquement les professionnels à choisir le bon contrat d’énergie, comme la start-up Hello Watt par exemple le fait pour les particuliers. Nous nous adressons aux  entreprises de toutes tailles, que ce soit pour un hôtel-restaurant, une PME-PMI sachant que nous élargissons notre clientèle vers les grands groupes et les tout-petits, à qui nous ouvrons notre solution pour leur permettre de faire eux-mêmes leurs opérations de courtage en ligne, jusqu’à la signature électronique. Nous nous retrouvons ainsi en tant qu’acteur de l’énergie aval, sur un marché qui n’a pas encore pris totalement le tournant du numérique, mais c’est en bonne voie », estime Julien Teddé, son directeur général.

 

Alliancy Connect : j'actionne cet article !
Ce sujet est une priorité ? Vous aimeriez rencontrer la personnalité interviewée ? Vous souhaiteriez partager votre expérience sur le sujet ? 

Opéra Energie s’est donc doté d’outils internes très efficaces pour comparer les différentes offres des fournisseurs d’énergie. « On s’occupe ensuite de tout vis-à-vis de nos clients et, en tant que courtier, nous sommes rémunérés par les fournisseurs », poursuit-il. Son conseil ? Passer d’une posture d’usager à une posture de consommateur. Selon lui, les entreprises doivent comparer les prix, à prestations au moins égales, pour trouver l’offre la plus adaptée à leurs besoins. Opéra Energie étudie donc précisément leur historique de consommation sur les deux dernières années via des données remontées de chez Enedis notamment. « Les professionnels sont sur des contrats à durée déterminée, qui vont de un à trois ans. Il faut donc qu’ils s’en inquiètent, explique-t-il, pour ré-optimiser leur contrat, en vérifiant notamment la puissance souscrite. »

Sur ce marché, Opéra Energie n’est toutefois pas seule… « Il y a quelques courtiers indépendants, des start-up, mais surtout les filiales françaises de groupes étrangers, belge, américain ou hollandais… Mais notre chance est que nous évoluons sur un marché spécifique très lié à la réglementation locale », précise-t-il.

Pour cette année, le dirigeant prévoit de continuer à se développer sur le middle market et le courtage en ligne pour les petits acteurs comme indiqué précédemment (self-care). « Nous souhaitons aussi renforcer notre activité sur les grands comptes, en leur proposant un suivi plus fin des prix de marché. »

Une approche pédagogique pour comprendre ses dépenses énergétiques

Pour y parvenir, la société a lancé fin 2019 un « Observatoire des prix de l’électricité », en s’inspirant de ce qui se fait dans l’immobilier. « Nous publions chaque trimestre un baromètre des prix de l’énergie payés par les entreprises françaises, basé sur notre base de données interne. »

Opéra Energie est membre de l’association Luciole, un collectif de sociétés innovantes et indépendantes qui entend « donner les clefs au consommateur pour éclairer ses choix énergétiques. »

Ce document spécifique destiné aux entreprises et industriels leur permet de mieux cerner leur achat d’énergie et d’en comprendre le fonctionnement de A à Z. Cet outil pédagogique produit également des indicateurs qui représentent le « budget énergie des entreprises ». « Nous leur expliquons les composantes de leur facture ! », résume le dirigeant. L’observatoire propose aussi une rubrique Perspectives… pour mieux anticiper les évolutions, face à une facture d’électricité qui va continuer à augmenter pour financer les politiques publiques de transition énergétique.

Cette année, Opéra Energie devrait également initier une nouvelle activité : le courtage en solutions solaires pour les entreprises ou comment choisir la « bonne » solution… Divers développements qui font que l’entreprise prévoit de recruter encore une vingtaine de personnes dans les mois à venir, que ce soit des consultants, des commerciaux, des analystes ou des développeurs…. En parallèle, si aucune levée de fonds n’est envisagée prochainement, les dirigeants y réfléchissent sérieusement, bien qu’un développement à l’international ne soit pas d’actualité, le marché étant très concurrentiel ailleurs et les talents tout aussi peu disponibles… « Mais il reste encore beaucoup de choses à faire en France », conclut Julien Teddé, optimiste.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *