Cet article fait partie du dossier

Découvrez le dossier

Les articles du dossier

Des robots bêtes et disciplinés

Le buzz autour de l’intelligence artificielle conduit à surestimer considérablement les capacités des robots. Pendant ce temps, les robots industriels se trouvent une astuce pour augmenter leur capacité :  collaborer davantage et mieux avec l’homme.

| Cet article fait partie du dossier « Industrie : Des robots, mais pas seulement »

Robots

Pyrène, le nouveau robot humanoïde du Laas. D’ici à quelques années, celui-ci sera capable de monter des marches d’escalier, le tout en portant de lourdes charges, et même se servir d’outils

Jamais le danger majeur de la robotique – celui de confondre réalité et fiction – n’a été aussi aigu. Que ne lit-on pas à propos de robots autonomes, hyperintelligents, prêts à prendre la place de l’homme dans toutes ses tâches, même les plus complexes, à vider les usines de leurs derniers travailleurs, voire à menacer l’espèce humaine…

Alors, disons-le tout de suite : si l’on entend par robot une machine mécanique programmable, tout cela n’est qu’un immense malentendu. Ainsi, les robots industriels, sur lesquels se focalise cet article, sont de parfaits crétins, bêtes et disciplinés – ce qui est leur grand atout –, et ils le resteront encore très longtemps. L’invasion des robots omniscients dans l’industrie n’est pas pour demain. Calmons-nous. Il faut toutefois apporter deux précisions. Primo : l’assertion « des robots autonomes, hyperintelligents vont prendre la place de l’homme » est peut être exacte à la condition expresse d’entendre par « robot » un logiciel intelligent – nourri, par exemple, de deep learning –, comme on le fait maintenant. D’où le profond malentendu. Secundo : il est vrai que ces machines grâce aux baisses de prix des capteurs de tout acabit (notamment pour la vision) et la puissance des processeurs gagnent en performances, en capacités et voient leur prix baisser, ce qui élargit significativement leur marché et leurs applications.

Cet article est réservé à nos abonnés, Connectez-vous !

 

Vous n’êtes pas encore abonné ? Intégrez la communauté Alliancy
Et accédez à l’intégralité des articles de la rédaction, et bien plus encore…Je découvre