Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

[Vivatech2017] Macron dans le bain « rafraîchissant » de la tech

Lors des journées Vivatech 2017, Emmanuel Macron s’est difficilement fendu un chemin dans les allées bondées et étouffantes du salon. L’occasion pour le Président de préciser les différentes mesures qu’il compte mettre en œuvre pour les entrepreneurs de la tech et le citoyen français.

Emmanuel Macron à Vivatech le 15 juin 2017

Emmanuel Macron à Vivatech le 15 juin 2017

Les acteurs du numérique ont leur idole – Emmanuel Macron -, et elle le leur rend bien : « Je suis fier de vous ! », leur a-t-il lancé d’entrée lors de son intervention au cours de sa visite du salon Viva Technology hier après-midi (Porte de Versailles à Paris). Un monde familier pour le Président qui pilotait directement ce sujet avec Axelle Lemaire, lors de son passage à Bercy en tant que ministre de l’Economie et du Numérique.

« Il se passe quelque chose en France. Il y a un momentum. Partout, il y a des hommes et des femmes qui veulent faire et gagner à l’échelle du monde », a-t-il scandé.

« La France sera le pays de l’hyper innovation »
Emmanuel Macron, Président

Après avoir parcouru plus de deux heures durant les allées fréquentées du salon aux côtés du Gotha du CAC 40, suivis des ministres de l’Enseignement supérieur (Frédérique Vidal) et du Numérique (Mounir Mahjoubi), Emmanuel Macron a rappelé son passage de l’an dernier sur Vivatech, félicitant au passage les deux grands organisateurs (Groupe Les Echos et Publicis), tout en les exhortant d’en faire rapidement le futur CES européen, en référence au grand show de la Tech de La Vegas.

« La France doit devenir un pays de licornes… une start-up nation… le pays de l’hyper innovation », a-t-il insisté plusieurs fois, annonçant dans la foulée une série de mesures plus qu’attendues par la foule quasi en liesse :

  • Dès cet été, droit à l’erreur du citoyen dans l’administration (l’idée est que le doute profite aux usagers) et multiplication des expérimentations en matière de réglementation pour soutenir les innovations dans les secteurs émergents.
  • Ouverture du site « French Tech Visa » : il s’adresse aux créateurs d’entreprises, aux investisseurs, aux porteurs de projet étrangers… souhaitant obtenir un visa de travail de quatre ans sur le territoire français. « C’est ici désormais que les choses vont se passer », a-t-il insisté.
  • Fin de l’ISF dès la prochaine loi de finances à l’automne pour les investisseurs qui placent leur argent dans les entreprises (hors immobilier).
  • Prélèvement forfaitaire unique de 30 % tout inclus sur le capital.
  • Création d’un fonds de 10 milliards d’euros pour soutenir l’innovation qui sera géré par BPIFrance (IOT, cleantech, greentech, esanté…).
  • Volonté de créer un Etat plateforme pour favoriser la digitalisation de tous les services et procédures administratifs.

« S’il faut une révolution en profondeur pour gagner la transition numérique et climatique », le Président a toutefois terminé par un message plus grave, rappelant que la réussite d’un entrepreneur « n’est pas seulement votre réussite individuelle, mais celle de tous vos salariés. Il faut repenser les équilibres que les générations qui vous ont précédées ont gaspillés. Je veux que vous vous enrichissiez, mais je ne veux pas que vous soyez cupides ».

« Nous devons devenir des leaders avec
nos spécificités et nos valeurs »  Emmanuel Macron

Il a terminé par un « Voilà les amis ! » avant d’enchaîner en anglais pour bien montrer à tous ceux qui ne l’avaient pas encore bien saisi que la France s’ouvrait, changeait de braquet pour s’imposer sur l’échiquier mondial de l’innovation : « I want France to be a start-up nation, a nation which thinks and moves like a start-up, to put it in one word, entrepreneur is the new France ». Ses derniers mots étaient déjà recouverts par les ovations de la foule debout… C’est sûr, l’année prochaine, on le reverra.

A lire :

Emmanuel Macron : du numérique au programme !

Discours d’Emmanuel Macron sur Vivatech


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *