Cet article fait partie du dossier

Intelligence artificielle : la France et l’Europe
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

Les derniers investissements annoncés dans l’IA en France

Dans la foulée du rapport Villani et du « Plan IA » du Président Macron, de nombreux groupes industriels, très majoritairement étrangers, ont fait eux aussi des annonces venant soutenir cette stratégie. Nous les avons recensés ici.

Facebook AI Researchou Fair (Etats-Unis) – Implantation :  Paris

InvestissementsEffectifsTravaux
10 millions d’euros supplémentaires dans le centre de R&D « Fair »
Cette antenne, ouverte en 2015, emploie une trentaine d’ingénieurs, un effectif qui devrait passer à 60. Le nombre de doctorants passera également d’une dizaine à 40. Au total, une centaine de personnes fréquenteront cet établissement.
Recherche fondamentale afin d’améliorer le réseau social (classification de texte, traitement vidéo, bot de stratégie, théorie de l’apprentissage…).

 

 Fujitsu (Japon) –  Implantation : Saclay (Essonne)

Fujitsu (Japon) –  Implantation : Saclay (Essonne)

InvestissementsEffectifsTravaux
1er centre de recherche en IA en Europe. Le groupe agrandira son le Centre d’Excellence (CoE) actuel de 200 mètres carrés. En mars 2017, le groupe avait annoncé un plan d’investissement de 50 millions d’euros pour soutenir la transformation digitale et l’innovation sur le territoire.
15 embauches (le groupe emploie aujourd’hui 380 personnes en France).
Développement produits (sécurité des réseaux bancaires, usages vidéo au service du commerce de détail et de l’industrie…)..

 DeepMind, filiale de Google (Etats-Unis) – Implantation :  Paris

 DeepMind, filiale de Google (Etats-Unis)

InvestissementsEffectifsTravaux
30 millions de dollars sur trois ans afin de développer une « IA de confiance » en France.
Une vingtaine de personnes d’ici à la fin de l’année. Le groupe emploie déjà 120 personnes en R&D en France (dont une dizaine en IA sur ses produits).Google, par ailleurs, compte recruter 300 personnes supplémentaires pour son bureau parisien cette année, pour atteindre plus de 1 000 collaborateurs. Et ouvrira quatre espaces physiques de formation au numérique en région.
Recherche fondamentale (santé, environnement, art). Ce centre va collaborer avec des universités et instituts publics français (Inria, CNRS, ENS). Le groupe crée également avec l’École polytechnique une Chaire internationale d’enseignement et de recherche « AI Computing » a vocation à renforcer l’écosystème d’excellence en France en IA, en attirant les talents internationaux et en formant les chercheurs et innovateurs de demain.

IBM France (Etats-Unis) – Implantation : Saclay (Essonne)

IBM France (Etats-Unis) –

EffectifsTravaux
400 embauches d’experts de l’IA (de la recherche fondamentale aux solutions appliquées au monde de l’entreprise).
Développement de la future génération de systèmes d’IA ; conception et développement de solutions mondiales d’IA d’aide à la décision, basées sur l’expertise humaine, incluant le HPC au service de la recherche scientifique ; mise en œuvre de projets Watson, dans l’industrie, la santé, les services financiers, les télécommunications et la grande consommation.

 Samsung (Corée du Sud)  –  Implantation : Paris ou Saclay (Essonne).


 Samsung (Corée du Sud)  –  Implantation : Paris ou Saclay (Essonne).
InvestissementsEffectifsTravaux
Il s’agit de son plus gros centre de R&D après ceux en Corée du Sud et aux Etats-Unis.
Ce centre, qui n’accueille à l’heure actuelle qu’une quinzaine de personnes, devrait en compter d’ici la fin de l’année une cinquantaine puis plus de 100 d’ici à é ans.
Développement produits (voiture autonome et IA appliquée à l’IoT).

Philips France (Pays-Bas) – Implantation : Suresnes (Hauts-de-Seine)

Philips France (Pays-Bas) – Implantation : Suresnes (Hauts-de-Seine)

InvestissementsEffectifsTravaux
Centre d’expertise en IA dédiée à l’imagerie médicale, la génomique et l’accompagnement de start-up françaises de la santé.
D’ici deux ans, il accueillera 50 chercheurs, ingénieurs et chefs de projets de développement clinique dans les maladies cardiovasculaires, l’oncologie et les maladies rares (dont une dizaine de recrutements externes).
Ce centre aura vocation à multiplier des collaborations avec des partenaires académiques, hospitaliers, industriels, ou des incubateurs de start-up.

 Microsoft France (Etats-Unis)  –  Implantation : Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine)


Microsoft France (Etats-Unis)
InvestissementsEffectifsTravaux
Lancement de l’Ecole d’IA, annexée à son actuel campus d’Issy-les-Moulineaux, en partenariat avec la start-up Simplon.co ; d’Impact IA, un collectif de réflexion et d’action ; de Compétences IA, un programme national fondé sur l’acquisition de compétences autour de l’IA, du Cloud et du code pour tous.
La première promotion de l’Ecole d’IA sera composée de 24 personnes (19 à 39 ans), en reconversion professionnelle, éloignées de l’emploi ou en décrochage scolaire. En septembre dernier, Microsoft avait également lancé « AI Factory », un programme d’accompagnement de start-up hébergé à Station F, piloté par Christophe Shaw, directeur de la division Commercial Software Engineering.
30 millions de dollars sur trois ans en France afin de développer une « IA de confiance » dans l’Hexagone.

Orange (France) – Implantation : Paris

Orange (France) – Implantation : Paris

EffectifsTravaux
Partenariat dans l’Ecole IA Microsoft pour former en 3 ans 500 personnes en reconversion au métier Développeur Data IA : dans ce cadre, Orange accueillera chaque année 25 femmes et hommes en alternance.
Orange renforce aussi ses actions à travers les accélérateurs de son réseau Orange Fab et en s’impliquant dans le financement d’actions de Recherche via 2 IRT (SystemX et B<>Com) et en participant à l’initiative européenne AI4EU.

L’Institut Prairie : CNRS, Inria, Université PSL avec Amazon, Criteo, Facebook, Faurecia, Google, Microsoft, NaverLabs, Nokia Bell Labs, Groupe PSA, Suez et Valeo  – Implantation : Paris

L’Institut Prairie : CNRS, Inria, Université PSL avec Amazon, Criteo, Facebook, Faurecia, Google, Microsoft, NaverLabs, Nokia Bell Labs, Groupe PSA, Suez et Valeo 

InvestissementsEffectifsTravaux
L’Institut Prairie (PaRis Artificial Intelligence Research Institute) a pour objectif, d’ici à cinq ans, de fédérer des leaders scientifiques et industriels de l’IA et de devenir leader mondial. Trois objectifs sont poursuivis : contribuer au progrès des connaissances fondamentales en IA diffusées librement au sein de la communauté scientifique internationale ; participer à la résolution de problèmes concrets à fort impact applicatif et contribuer à la formation dans ce domaine.
Un programme de participation sera proposé aux PME innovantes et start-up, ainsi que la possibilité de créer des laboratoires communs pour les grands groupes.
Des accords de collaboration ont déjà été signés avec le Center for Data Science à NYU, le laboratoire d’intelligence artificielle de UC Berkeley (BAIR), l’Institut de robotique de l’Université de Carnegie-Mellon à Pittsburgh, Mila à Montréal, l’institut Max Planck de Tübingen, le CIIRC (Czech Institute of Informatics, Robotics and Cybernetics) et le Turing Institute de Londres.

  Cisco France (Etats-Unis) – Implantation : Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine)

Cisco France (Etats-Unis)

InvestissementsEffectifsTravaux
Plus de 200 millions de dollars pour l’écosystème des start-ups, et des initiatives dans la formation, les infrastructures nationales, les villes intelligentes et la cybersécurité.
Inauguré en 2015 au sein même du siège de Cisco France, le PIRL (Paris Innovation & Research Lab) emploie 30 ingénieurs et chercheurs à plein temps et une vingtaine de doctorants, post-doctorants et apprentis.
Il comporte notamment un « immersive lab », sous la forme d’une salle de télé-présence immersive favorisant la collaboration avec les équipes mondiales de Cisco, les universités et les incubateurs de start-up.

 MindSphere Center (Siemens France, CEA)

MindSphere Center (Siemens France, CEA)

InvestissementsEffectifsTravaux
Pôle de compétences collaboratif dans le numérique pour les clients du groupe allemand, afin de développer des applications adaptées à leurs problématiques industrielles. 
Plus d’une centaine de personnes issues des équipes des deux entités (industrie, enseignement et recherche), avec des start-up françaises spécialisées en IA… (dont Braincube qui annonce recruter 20 chercheurs, ingénieurs et techniciens en 2018).
Par ailleurs, Orange Business Services (OBS) et Siemens (automatisation industrielle) vont collaborer pour promouvoir l’adoption et l’intégration de l’Internet des Objets (IoT) dans l’industrie.

Total (France) – Implantation : Californie

Total ia

EffectifsTravaux
Les experts en géosciences de Total travailleront aux côtés des spécialistes en machine-learning de Google Cloud dans une même équipe projet basée dans le laboratoire de Google Cloud (Advanced Solutions Lab) en Californie.
Total et Google Cloud ont signé un accord pour développer en partenariat des solutions d’intelligence artificielle appliquées à l’analyse des données du sous-sol en phase d’exploration et de production d’hydrocarbures.

Atos (Siemens France, CEA)

Atos AI

Travaux
Atos s’est associé à Google Cloud pour créer trois centres de R&D et Laboratoires d’Innovation en Europe et Amérique du Nord qui vont se concentrer sur l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle.

 

A lire aussi sur Alliancy :

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *