L’Île-de-France accélère sur ses grands projets numériques

La deuxième phase de transformation qui s’engage pour la région Île-de-France va voir une structuration de nombreuses plateformes et de nouveaux services. L’intelligence artificielle tiendra également une place importante à travers les axes majeurs du Plan IA 2021. Tour d’horizon.

L’ Ile-de-France en quelques projets numériques

– La transformation numérique des 465 lycées franciliens (100 % des lycées seront équipés d’internet très haut débit d’ici à 2021) ;

– La connectivité dans les réseaux souterrains de transport ;

– La fin du ticket de métro fin 2021 (transformation de la billettique à l’horizon des Jeux Olympiques) et la création d’un Pass Mobilité, permettant l’accès à de nouveaux modes de déplacements (véhicules, vélos et trottinettes en libre-service, parc-relais, etc.) ;

Dès le printemps 2019, le passe Navigo Easy sera lancé. Il s’agit d’un passe sans contact (à 2 euros) qui permettra de charger simultanément plusieurs titres de transport (jusqu’à 3 carnets de tickets t+, des tickets pour l’aéroport, etc.).

Dès le printemps 2019, le pass Navigo Easy sera lancé. Il s’agit d’un passe sans contact (à 2 euros) qui permettra de charger simultanément plusieurs titres de transport (jusqu’à 3 carnets de tickets t+, des tickets pour l’aéroport, etc.). Par ailleurs, Ile-de-France Mobilités (IDFM) vient de confier la réalisation du système informatique central de sa future carte Navigo (Smart Navigo) au consortium Conduent / Worldline (Atos), pour 60 millions d’euros.

– L’extension du réseau des tiers-lieux et des espaces de coworking (s’engager sur le télétravail). « Dans ce domaine, la Région se veut exemplaire, avec 50 % des salariés du siège de l’Ile-de-France qui font du télétravail » ;

– La plateforme dématérialisée « MesDémarches» (marchés publics, demandes de subventions ou d’aides…).

La donnée au centre de la construction de nouveaux services. Quelques grands projets « numériques » en Ile-de-France

La donnée au centre de la construction de nouveaux services Cliquez pour agrandir.

L’IA, un enjeu majeur pour la région capitale

Le Plan IA 2021 comporte deux axes majeurs et plusieurs mesures opérationnelles, parmi lesquelles :

Mettre l’IA au service de l’économie francilienne

– Faciliter l’usage de l’IA pour les PME et ETI franciliennes, via un Pack IA, qui comprendra une brique de conseil personnalisé jusqu’au soutien à la mise en production pérenne de la solution d’Intelligence artificielle identifiée. – -Objectif : Permettre à 100 entreprises par an d’accroître très rapidement leur compétitivité grâce à l’Intelligence artificielle. 

– Favoriser l’innovation en IA en mutualisant les données industrielles, via une plateforme que mettra en place la Région avec des partenaires industriels comme Atos et la SNCF.

En 2019, la Région lancera avec des partenaires industriels (Atos, Thales, Bertin, Michelin et SNCF) et des partenaires académiques (CEA, ENS Paris-Saclay et Ensiee...) des challenges Industrie.

En 2019, la Région lancera avec des partenaires industriels (Atos, Thales, Bertin, Michelin et SNCF) et des partenaires académiques (CEA, ENS Paris-Saclay et Ensiee…) des challenges Industrie.

– Mettre en place des formations bac+2 IA accessibles aux demandeurs d’emploi, en partenariat avec co et Microsoft (un appel à d’autres partenaires est lancé !). L’objectif est d’atteindre sept localisations au total dans la région pour former 200 profils par an à ces technologies.

– Créer le premier lycée IA de France dans le XIIème arrondissement (rentrée 2019). La Région souhaite ainsi former 200 étudiants par promotion dans le lycée Paul Valéry.

Lever les verrous technologiques sur les filières prioritaires

– L’IA au service de la santé – Challenge IA en oncologie et déploiement de l’hôpital du futur : la Région, avec ses partenaires Cancer Campus de Villejuif, le pôle de compétitivité Medicen et l’Institut Gustave Roussy (IGR) lancera un challenge dédié spécifiquement à l’oncologie dès 2019. La Région travaillera également dès 2019 avec un grand hôpital francilien et le pôle Medicen à la constitution d’un hôpital du futur. Les challenges seront dotés d’un montant de 1,5 million d’euros.

– L’IA au service de l’industrie – Challenge « IA de confiance » et « Transfer learning » : la Région lancera en 2019 avec des partenaires industriels (Atos, Thales, Bertin, Michelin et SNCF) et des partenaires académiques (CEA, ENS Paris-Saclay et Ensiee…) des challenges Industrie, axés spécifiquement sur ces deux verrous technologiques. D’autres challenges suivront en 2020 et 2021.

– L’IA au service des citoyens – Challenge IA Emploi : Le premier défi, qui sera relevé en 2019, traitera du retour à l’emploi dans le cadre de la compétence formation professionnelle de la Région.

Enfin, quatre start-up (TheraPanaceaLightOnPandaGuide et Smartify) ont remporté, courant octobre, le Challenge AI Paris Region 2018 et se répartiront 1,35 million d’euros d’investissement.

 

Lire aussi sur Alliancy : Alexandra Dublanche (Ile-de-France) : « La Région entre dans une deuxième phase de sa transformation »


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *