Cet article fait partie du dossier

[DOSSIER] Agriculture : des hommes et des champs connectés
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

Sensing Labs fait ses premiers pas dans la smart irrigation

L’entreprise d’objets connectés liés à l’efficacité énergétique Sensing Labs se lance dans le secteur de l’agriculture et mène un travail de recherche avec la Société du Canal de Provence pour concevoir une vanne pilotable à distance afin d’optimiser l’irrigation des vignes.

| Cet article fait partie du dossier « Agriculture : des hommes et des champs connectés »

Yann Guiomar, CEO de Sensing Labs, ouvre ses offres à l'agriculture. ©Sensing Labs

Yann Guiomar, CEO de Sensing Labs, ouvre ses offres à l’agriculture. ©Sensing Labs

Sensing Labs fait ses premiers pas dans l’agriculture. La start-up, qui vient de mettre au point un capteur permettant d’adapter l’irrigation des sols en fonction de différents paramètres, réalise une expérimentation avec la Société du Canal de Provence sur le déploiement d’une vanne dédiée à l’irrigation des vignes.

Cette vanne, pilotable à distance, programme automatiquement le système d’arrosage en fonction des données récoltées par les capteurs, comme les conditions d’ensoleillement, le niveau d’humidité ou la température de l’air ambiant. Elle évite également aux techniciens des déplacements hebdomadaires. « La spécificité de cette vanne est son adaptation à différents scénarios, elle envoie des alertes en cas de problème », détaille Yann Guiomar, CEO de Sensing Labs.

Après la réalisation de tests au cours d’une phase pilote, Sensing Labs prévoit une commercialisation dans les mois à venir. La Société du Canal de Provence a par ailleurs noué un partenariat avec la société Fruition Sciences pour le traitement des données.

La smart irrigation est l'un des principaux domaines d'application de l'IoT dans l'agriculture. ©Sensing Labs

La smart irrigation est l’un des principaux domaines d’application de l’IoT dans l’agriculture. ©Sensing Labs

« Un marché en devenir »

Ce premier pas dans l’agriculture était essentiel pour Sensing Labs, qui considère le développement de l’IoT dans ce secteur comme un marché en devenir : « L’agriculture représente encore moins de 10% de notre activité mais il est indispensable de s’y intéresser, nous estimons que ce marché en devenir sera bientôt aussi important que le secteur du bâtiment », affirme Yann Guiomar, qui entrevoit un grand nombre d’optimisation grâce à l’IoT. Selon une étude, plus de 300 millions de points seront connectés en 2025 en Europe, dont plus de 500 000 dans la smart agriculture.

Sensing Labs observe de manière générale un développement spécifique de l’IoT dans le domaine de la culture, pour mesurer des paramètres ambiants et optimiser les ressources en eau. « Ces dernières années, on parle beaucoup de smart farming mais on en est qu’aux balbutiements selon moi. Les vrais déploiements sont devant nous », estime Yann Guiomar, qui constate un engouement similaire dans toute l’Europe. « En Espagne, il y a des demandes pour de l’irrigation intelligente, au nord il s’agit davantage de prédire le gel. » Sensing Labs vise pour 2018 une amélioration de ses données analytiques. L’entreprise, pour laquelle l’enjeu à venir est d’embarquer l’intelligence dans le capteur, travaille sur un capteur de vibrations pour détecter toutes anomalies, notamment dans un moteur. 

carnet iot - internet des objets, témoignages

À lire également : Agriculture – Des paysans de plus en plus “mobiles”


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *