Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Identifiez-vous pour lire l’intégralité des articles premium et accéder à l’ensemble de nos ressources.
Pour recevoir les dossiers thématiques par mail, inscrivez-vous !
Je m'identifie

Communiquer avec les objets connectés quel que soit le standard

Il y a quelques semaines, s’est tenu à Barcelone, le Mobile World Congress où les équipes du domaine Réseaux & Sécurité de l’IRT b<>com présentaient leur solution LPWA SDR Platform, un modem SDR multistandard (LoRa, Sigfox, NB-IoT…) pour réseaux LPWA avec des performances de réception supérieures.

L’IRT b<>com, fondé fin 2012 à Rennes (Ille-et-Vilaine), contribue à la transformation digitale européenne. Ses 250 chercheurs environ (14 nationalités) se concentrent sur deux domaines de recherche : l’hypermédia et les réseaux ultra haut débit plus agiles.

Tout le monde parle d’objets connectés et de leur déploiement dans de nombreux secteurs comme la santé ou l’industrie par exemple… Pour autant, ils ajoutent souvent que la question de la connectivité et de la sécurisation de l’IoT n’est pas chose aisée… Beaucoup travaillent donc sur ces « paint points », que ce soit des acteurs du privé, comme du public. C’est l’un des axes de recherche des équipes de l’IRT rennais B<>com, dont la mission est d’accélérer, par la recherche et l’innovation dans les technologies du numérique, le développement et la mise sur le marché d’outils, de produits et de services facilitant la vie quotidienne.

« Nous travaillons sur des briques technologiques, qui sont intégrables par des partenaires industriels dans leurs propres produits, explique Mathieu Lagrange, expert au sein de l’IRT. Et, en l’occurrence dans le monde de l’IoT, plusieurs acteurs ont développé leur propre technologie radio opérant dans du spectre non licencié. La question reste donc de savoir comment les technologies spécifiées par le 3GPP -ou cellulaires- et opérant dans du spectre licencié vont coexister avec ces technologies propriétaires jusqu’au déploiement de la 5G. ».

Infogérance et téléphonie mobileDe fait, alors que les technologies propriétaires offrent souvent des coûts moindres (spectre gratuit, modules radio, stations de base) et une durée de vie de batterie pour les objets connectés plus longue, elles souffrent aussi de leur incapacité à garantir une qualité de service optimale. Difficile donc de faire son choix… « Ces différentes technologies présentent chacune des intérêts, tout dépend de l’objectif visé. Notre idée est donc de proposer un module capable de communiquer avec toutes. La solution est ensuite intégrable dans les stations de base IoT qui permettent la collecte des données », poursuit-il.

 

b<>com Wireless Library propose un modem « software defined radio » (SDR) pour réseaux LPWA qui permet de communiquer avec les objets connectés quel que soit le standard (LoRa, Sigfox, NB-IoT…). Cette plateforme b<>com intègre un système de filtrage digital des signaux radio innovant et implémente un démodulateur breveté déployé dans le cloud. La conjonction de ces deux ingrédients permettant à la fois de réduire la taille et le coût des gateways IoT au strict minimum et d’obtenir des performances de réception exceptionnelles, notamment en mobilité.

« Nous adressons surtout le bas du marché avec une qualité de services moindres, mais à des coûts très intéressants, précise l’expert qui travaille aussi bien avec Nokia ou Orange sur la partie sécurité, qu’avec des PME comme Kerlink. Nos compétences intéressent beaucoup les plus petites entreprises pour prendre pied sur ces technologies. Mais notre ambition est de pouvoir autoriser le déploiement dans le cloud de matériels standardisés et non différenciés en fonction des use cases, que l’on adresse de la façon la plus efficace possible et de manière automatisée. C’est vraiment cela le cœur de la valeur que l’on veut proposer. Il faut pouvoir faire évoluer un réseau de la manière la plus dynamique possible, tout en restant compatible avec les objets déployés sur le terrain. »

La 5G, autre problématique

Mathieu Lagrange, responsable développement et marketing produits pour le domaine Réseau et Sécurité

L’IRT travaille également sur la thématique 5G et les nouvelles formes d’ondes, sur la partie déploiement technique pour que cela fonctionne au mieux (virtualisation). « La 5G amène vraiment un changement fondamental en termes de business modèles côté opérateurs et sur leur mode de fonctionnement opérationnel », estime Mathieu Lagrange.

L’aspect sécurité (intégrité de la donnée récupérée, attaque physique directement sur l’objet, déni de service…) est également un sujet sur lequel se penche les chercheurs de B<>com. « Nous avons déjà identifié des failles de sécurité sur certains réseaux », conclut-il.

 

 

Pour aller plus loin :

 

En Europe, plus de 200 millions de foyers disposeront de compteurs intelligents en 2023

Selon le rapport « Smart Metering in Europe » d’octobre 2017 du cabinet d’études suédois Berg Insight (M2M, IoT), l’installation de compteurs électriques intelligents en Europe aurait augmentée de 71 % en 2017 pour dépasser les 23 millions d’unités.

Une croissance tirée par l’accélération des déploiements en France, en Italie et au Royaume-Uni, qui coïncide avec la phase finale d’installation en Espagne. La majorité de ces déploiements utilisent la communication par courant porteur (CPL) pour la partie comptage intelligent, comme en France ou en Espagne.

Pour autant, dans les cinq à dix prochaines années, ce marché de la technologie CPL devrait commencer à diminuer au profit des technologies cellulaires optimisées, comme la 4G (LTE-M/NB-IoT) et les réseaux maillés RF. Tous types de compteurs intelligents confondus (électricité, gaz, eau), Berg Insight prévoit que plus de 200 millions de foyers en bénéficieront en 2023 (70 %).

Fin 2017, près de 40 % des 281 millions de consommateurs d’électricité en Europe en disposaient. En conséquence, les déploiements annuels de ces compteurs devraient enregistrer un pic de 28 millions d’unités en 2019-2020.

Source : http://www.berginsight.com/ReportPDF/ProductSheet/bi-sm13-ps.pdf


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *