Cet article fait partie du dossier

Dossier Mobilité : tout s'accélère
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

Free2Move ou l’auto-partage payé à l’usage

Wuhan en Chine hier, Paris aujourd’hui… le groupe PSA, via son unique plateforme Free2Move se lance dans l’autopartage dans une douzaine de villes dans le monde. Du voiture au vélo, en passant par le scooter, le tout électrique, le paiement se fait uniquement à l’usage.

free2moveFin septembre, quelques jours à peine avant de s’attaquer au marché parisien, Free2Move a lancé son service d’auto-partage dans la ville chinoise de Wuhan, située à l’Est du pays. La flotte de 300 véhicules électriques au départ en comprendra jusqu’à 3 000 dès le courant de l’année prochaine.

Ce service est proposé par la co-entreprise Fengbiao Company réunissant trois acteurs : le groupe français PSA (50 %) et les chinois, Dongfeng Electric Vehicle (30 %) et Wuhan Electric Vehicle Demonstration (20 %).

Aujourd’hui, le groupe annonce le lancement d’un même type de service d’auto-partage de voitures à Paris (pour remplacer Autolib) ainsi qu’à Washington, la capitale des Etats-Unis.

Depuis quelques temps, le groupe PSA déploie en effet ses offres d’auto-partage dans le monde entier (Europe, Chine, Etats-Unis) avec sa plateforme Free2Move. « Nous comptons déjà plus de 3 millions de clients en Europe et en Amérique du Nord et nous sommes aujourd’hui ravis d’étendre nos activités en Chine », a déclaré Brigitte Courtehoux, directrice des Services de mobilité et de connectivité du constructeur, dans le communiqué. Faut dire que la Chine, avec plus d’un milliard d’habitants, est un marché prometteur…

Toutefois, au-delà de l’auto-partage aujourd’hui déjà proposé dans 12 villes, le groupe propose sur sa plateforme Free2Move toute une gamme croissante de services connectés, accessibles progressivement au mode de paiement à l’acte (une solution technique proposée par l’américain Zuora) pour coller au mieux aux besoins de ses clients.

En complément de sa solution d’auto-partage, PSA a lancé un assistant de voyage (Free2Move Services) pour des déplacements en voiture sans contrainte. Cette application permet aux détenteurs de véhicules de payer le stationnement (rue, parking), le péage avec un badge Libert-t fourni ou encore les services d’un voiturier en gare ou en aéroport. « Nécessitant un abonnement sans engagement, ces services dématérialisés sont regroupés en une seule facture mensuelle et détaillée », précise le constructeur dans le communiqué. D’autres services suivront…

En complément de sa solution d’auto-partage, PSA a lancé un assistant de voyage (Free2Move Services) pour des déplacements en voiture sans contrainte. 

Si l’on trouve par exemple les applications « maison » MyCitroën ou MyPeugeot (rappel des révisions, suivi de votre consommation, assistance, conseils d’entretien, trajets, prise de rendez-vous, points de vente…) sur Free2Move, le client a également accès à divers autres services en lien avec les 45 partenaires présents sur la plateforme (location de scooters, de vélos…), sachant que plusieurs offres peuvent coexister pour un même type de services (et c’est le partenaire qui fait ses prix !).

« En agrégeant un ensemble de services connectés ou en étant nous-mêmes opérateur, nous cherchons à simplifier les déplacements en milieu urbain, explique Philippe Brun, VP communication, marketing & e-sales for mobility services. 65 000 véhicules sont aujourd’hui disponibles via notre plateforme au global en Europe ». Concernant Paris, ce seront 500 Peugeot iOn et Citroën C-Zéro électriques au départ qui seront mises en service courant novembre et décembre dans les rues de la capitale.

A Washington, PSA déploiera, dès la fin de ce mois-ci, une flotte de 600 voitures Chevrolet Equinox et Cruze à moteur essence. Ce sera la première fois que le groupe français interviendra en tant qu’opérateur et propriétaire des voitures proposées sur le sol américain.

« L’abonnement ou le paiement à l’usage oblige à être extrêmement vigilant sur l’exigence autour de la qualité de services, explique l’expert. Et cela va encore s’accélérer avec la généralisation du véhicule électrique et connecté. D’où la nécessité au sein du groupe PSA de mettre en place un parcours client sophistiqué ».

Le groupe souhaite en effet devenir « un constructeur de produits de mobilité », fournisseur de services via sa plateforme d’agrégation de services. Un tout autre métier.

L’abonnement dans le quotidien de 2 Français sur 3

Spotify, Amazon Prime, vous connaissez ? Deux tiers des Français souscrivent désormais à l’économie de l’abonnement, selon une étude réalisée pour Zuora, la plateforme cloud leader de gestion des abonnements, par le cabinet YouGov (63 % des personnes interrogées disent être abonnées à plus d’un service ou produit d’abonnement). L’essayer semblerait donc vouloir dire l’adopter : 82 % des abonnés déclarent vouloir consommer autant ou plus de produits par abonnement dans l’avenir ! Leurs attentes ? Un meilleur rapport qualité/prix et l’accès à une grande variété de produits et de services. L’illimité serait ainsi le premier ressort de l’abonnement pour 52 % des Français, et notamment des jeunes de 18-24 ans. « Il n’est plus tant question de propriété que d’expérience… pour fidéliser et engager le client. Une démarche d’innovation continue est nécessaire pour répondre à ces nouvelles attentes très fortes, mais les entreprises doivent aussi reconsidérer leur écosystème de partenaires et envisager la co-innovation comme une nécessité », analyse Philippe Van Hove, Vice-Président Europe du Sud chez Zuora.

Lire aussi sur ALLIANCY :


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *