Smart home : les assistants vocaux accélèrent le taux d’équipement des foyers

Profitant de la période du retour du chauffage dans les foyers, les deux entreprises spécialisées dans la domotique, Konyks et Netatmo, ont présenté leurs solutions connectées pour encourager le déploiement de dispositifs en faveur d’une maison intelligente.

Les membres de Konyks tiennent à rendre leurs produits accessibles pour le grand public.

Les membres de Konyks tiennent à rendre leurs produits accessibles pour le grand public.

La semaine dernière, Konyks a choisi une maison au cœur du 19e arrondissement, et Netatmo son tout premier showroom, pour présenter en situation réelle leurs produits de domotique afin de montrer les possibilités de la maison intelligente.  « Les solutions smart home permettent par exemple de régler l’allumage de la cafetière à 6h30 pour qu’elle soit prête à notre lever, de limiter l’usage de la télévision aux enfants à un certain horaire ou de régler la couleur des ampoules en fonction de la météo pour savoir comment s’habiller dès son réveil. Les cas de figure sont très nombreux mais il faut en avoir connaissance pour s’équiper et se les approprier », souligne Cédric Locqueneux, spécialiste du smart home et auteur du blog Maison et domotique

Netatmo et Konyks observent tous deux un engouement pour le smart home depuis le lancement des assistants vocaux. « Tous nos appareils y sont compatibles pour être pilotés à la voix », annonce Olivier Medam, fondateur et président de Konyks. « Google Assistant et Alexa contribuent à multiplier le taux d’équipement des ménages en objets connectés, cela change vraiment la donne », assure Céline Haffner, responsable marketing IoT Business Solutions chez Netatmo. Cédric Locqueneux y voit également une aide pour les seniors et les personnes en situation de dépendance : « Ils n’ont plus besoin de maîtriser l’application ou de bouger, tout se fait à la voix. »

La maison devra apporter du confort dans notre intervention

Le marché évolue également avec la construction de logements neufs, dans lesquels les prises connectées par exemple deviennent un standard. « En Europe, nous constatons le dynamisme de l’Allemagne – intéressée entre autres par les questions de qualité de l’air – et du Royaume-Uni en matière de sécurité », précise Céline Haffner. En France, l’intérêt du public est aussi manifeste pour la sécurité et les solutions de permettant des économies d’énergie, comme le chauffage intelligent. Les applications de monitoring permettent notamment aux utilisateurs de suivre leurs consommations par jour, par mois et d’effectuer des comparaisons mensuelles. Pour cette rentrée, Konyks entend se démarquer par sa prise connectée et étanche pour l’extérieur, tandis que Netatmo mise sur son nouveau détecteur de fumée qui s’autovérifie et se pilote à distance.

Pour répondre à ces attentes, les partenariats se multiplient. Konyks s’est notamment associée dès ses débuts avec l’entreprise chinoise Tuya Smart, qui fournit les solutions logicielles et les services cloud pour connecter les appareils électriques de la maison. De son côté, Netatmo noue des alliances avec des acteurs comme Muller, Legrand ou Velux pour couvrir au mieux le domaine de la maison. « Les fabricants s’ouvrent de plus en plus car ils comprennent qu’ils ne peuvent plus travailler seuls. Chacun à une spécialisation, s’associer leur permet d’être plus efficaces », note Cédric Locqueneux, pour qui le principal frein à l’adoption tient au fait qu’encore beaucoup de fabricants proposent leur propre application dédiée.

L’enjeu désormais pour les acteurs est d’assurer une communication entre les objets pour assurer une gestion intelligente de la maison. « La maison devra devenir intelligente et s’autoréguler pour nous apporter du confort sans que l’on fasse la moindre action. Par exemple, nous n’aurons plus besoin de penser à aérer, cela se fera automatiquement », estime Céline Haffner, qui met en avant le partenariat avec Velux en ce sens. L’intelligence artificielle aura ainsi un rôle à jouer pour garantir une tranquillité d’esprit aux habitants. 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *