Cet article fait partie du dossier

Dossier : Utilities, le temps du renouveau
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

Avec l’IoT, Hammel s’implante sur de nouveaux marchés

L’entreprise Hammel, spécialiste dans la gestion de l’eau, mise sur l’Internet des objets et la collaboration avec des start-up pour développer sa stratégie de croissance à l’international. Elle a notamment fondé un hub renforcer son réseau dans son secteur de prédilection.

Directeur général du groupe Hammel, Mickaël Hammel entend réunir au sein de son hub les acteurs spécialistes de la gestion de l'eau. ©Hammel

Directeur général du groupe Hammel, Mickaël Hammel entend réunir au sein de son hub les acteurs spécialistes de la gestion de l’eau. ©Hammel

Dans le catalogue de produits du spécialiste de la gestion de l’eau Hammel, de plus en plus de références peuvent être convertis en objets connectés. « Il est fort à parier que dans quelques années, la plupart des produits du secteur intégreront des fonctions connectées. Cela fait deux ans que l’on réfléchit aux possibilités futures pour élaborer de nouvelles gammes », confie Mickaël Hammel, directeur général du groupe. L’offre de solutions connectées dans ses sept familles de produits – allant de l’entrée de l’eau dans la maison à l’équipement de la salle de bain avec la robinetterie – permet également à l’entreprise de 450 salariés de renforcer la digitalisation de ses services, l’une de ses priorités stratégiques.

L’état du marché est par ailleurs un élément décisif. « Le succès d’entreprises comme Netatmo prouve l’intérêt du public pour ces objets, cela nous conforte dans notre analyse. Nous voulons ainsi prendre les devants sur notre secteur de marché », explique Michaël Hammel. L’ETI, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 150 millions d’euros cette année, compte s’ouvrir davantage sur l’international. « Les objets connectés vont nous ouvrir des marchés comme les Etats-Unis, la croissance est devant nous », assure le directeur général, qui projette de réaliser 50% du chiffre d’affaires à l’export en 2020. Une filiale a notamment ouvert en Chine. Les projets de villes intelligentes, mise en avant par de nombreuses collectivités, vont également dans le sens d’un essor accru de l’IoT, Hammel s’attend à un impact à moyen-terme sur ses ventes.

Cet article est réservé à nos abonnés, Connectez-vous !

Vous n’êtes pas encore abonné ?
Vous avez de la chance, la rédaction vous offre un cadeau !
Pour lire en intégralité et accéder à tous les contenus, renseignez votre mail.Je m’identifie