Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Le Proto204 à Saclay, un tiers-lieu ouvert au monde

Pour fêter ses deux ans, le Proto204, un lieu de partages et d’échanges situé sur le campus de l’université Paris-Sud sur le Plateau de Saclay, vise à « connecter » étudiants, chercheurs, entrepreneurs, institutions, salariés ou encore habitants.

© Hugo Noulin

© Hugo Noulin

Créé en avril 2014 par l’Etablissement public d’aménagement Paris Saclay (EPA Paris-Saclay), le Proto204 est un espace de 200 mètres carrés né d’une volonté de rassembler des talents dans un lieu convivial qui incite au travail collaboratif.

Installé dans le bâtiment 204 du campus de l’université Paris-Sud à Orsay, d’où son nom, il permet à des publics très divers de se rassembler pour dialoguer, partager leurs projets, recevoir des conseils ou encore participer à des conférences. « Nous voyons venir ici, des personnes très différentes, on rencontre beaucoup d’étudiants et pas seulement ceux du campus mais aussi des enseignants-chercheurs, des entrepreneurs, des habitants… », se réjouit Ronan James, responsable du Proto204, qui précise avoir accueilli à ce jour près de 8 000 personnes. Un FabLab, doté d’une imprimante 3D et d’un atelier de fabrication, y a même été ouvert en début d’année et des intervenants proposent des formations gratuites pour tous les passionnés de code et de bidouille.

Le développement de l’économie collaborative est le fondement même de ce lieu. « Il a été conçu pour les personnes qui ont une idée, un projet ou une application et qui souhaitent que d’autres s’en servent. Lorsqu’ils arrivent ici, la communauté les aide à développer leur produit et contribue à créer des services autour », explique le responsable du Proto204. « C’est le principe du don contre don : je donne ce que je fais à la communauté et en échange, celle-ci le détourne et participe à faire du produit plus que ce à quoi il était destiné à l’origine ».

Pour sa troisième année d’existence, cet espace entre dans une nouvelle phase de cette démarche d’open innovation. Sur son site internet seront bientôt mises en ligne les données, en open source, à travers des outils de visualisation qui vont permettre à d’autres partenaires de bénéficier de l’ancrage du Proto204 dans son écosystème, dans le but d’accompagner de nouveaux acteurs souhaitant entrer dans cette démarche. Il continuera d’ailleurs d’organiser des évènements – ateliers, conférences, soirée festives – sur le même rythme qu’actuellement, soit près de 350 par an.

« Réduire la distance entre makers et investisseurs potentiels »

© Hugo Noulin

© Hugo Noulin

Au gré des participants, le Proto204 a su évoluer pour concilier son esprit convivial avec une dimension business. Antenne locale du festival Futur-en-Seine depuis 2014 ainsi que du challenge Hello Tomorrow, mais également lieu de concertation du conseil national du numérique, le Proto204 a vocation à « réduire la distance entre makers et investisseurs potentiels », selon Ronan James. Cet espace d’expérimentations accueille la scène entrepreneuriale pour permettre aux jeunes startupeurs de pitcher et de présenter leurs innovations. Un cycle d’accélération, le programme Master and Mentors a par ailleurs été mis en place pour aborder les thématiques liées au développement d’un business. Des entrepreneurs locaux viennent partager leur expérience et donnent des conseils concrets sur les outils nécessaires pour lancer son entreprise, se développer dans un écosystème spécifique ou encore sur les techniques de marketing viral.

A la fois incubateur, accélérateur, centre de conférences, le Proto204 est un laboratoire urbain qui se veut à mi-chemin entre les friches créatives de Détroit et les écosystèmes disruptifs de la Silicon Valley. Il est le lieu de regroupement de communautés diverses qui souhaitent s’ouvrir sur le monde pour développer de nouveaux modèles économiques, faire progresser la recherche et l’innovation, fabriquer de nouveaux produits, etc. Un autre projet va permettre au Proto204 d’être encore plus ouvert sur le monde extérieur, puisque le Transdev, un bus aménagé en atelier, va bientôt se lancer sur les routes pour partager avec le grand public la philosophie de cet espace.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *