Frédéric Augier (Nexity) : « L’acculturation au digital implique une évolution des pratiques managériales »

Le secteur de l’immobilier change. Frédéric Augier, directeur du digital chez Nexity explique les choix qu’a fait sa société pour anticiper les risques de disruption et traduire, grâce à une nouvelle culture digitale en interne, la vision stratégique du PDG Alain Dinin.

agenda> Pour approfondir ce sujet « Digital Mindset », Frédéric Augier interviendra lors du dîner du Cercle Digital Insights le 29 mai prochain.

Frédéric Augier (Nexity)

Frédéric Augier, directeur du digital chez Nexity

Alliancy. Quelle est la toute première étape par laquelle on doit passer quand on veut acculturer son entreprise au digital ?

Frédéric Augier. Dans nos métiers de l’immobilier, nous n’avons pas encore subi des disruptions majeures, mais nous devons anticiper la possibilité que cela arrive. Ce contexte pousse à la transformation à la fois de notre relation avec nos clients, de notre organisation interne et de notre modèle économique. C’est une ambition qui prend ses racines dans le cap stratégique fixé par notre PDG. Pour que l’acculturation généralisée au digital parte sur des bonnes bases, il est fondamental de s’appuyer sur un projet d’entreprise porté au plus haut niveau.

Et au niveau opérationnel ?

Frédéric Augier. En 2015, avec l’appui de notre Direction des Ressources Humaines, nous avons commencé par des actions simples. Nous avons par exemple conçu des modules vidéo qui présentaient de manière ludique et pédagogique les opportunités offertes par le digital pour l’entreprise et les collaborateurs. Le but était de familiariser les utilisateurs avec des sujets plus ou moins connus tels que les réseaux sociaux ou l’internet des objets.

Quels ont été les retours ?

Frédéric Augier. A l’issue du visionnage de ces vidéos, un questionnaire en ligne d’évaluation de connaissances permettait d’obtenir son « passeport numérique ». Avec un taux d’obtention de près de 80%, nous avons été surpris par l’ampleur et la rapidité du résultat. Nous avons bénéficié d’un effet viral et nous nous sommes rendu compte qu’il y avait une réelle motivation de nos collaborateurs sur laquelle il fallait capitaliser. Le fait que notre PDG se soit fortement impliqué a beaucoup aidé pour mobiliser les managers et les collaborateurs. Dans la continuité de notre transformation digitale, nous évoluons désormais vers un modèle de plateforme de services. 

Qu’implique ce nouveau modèle de « plateforme de services » ?

Frédéric Augier. Il s’agit de mettre en œuvre une véritable politique de fidélisation, en accompagnant davantage les clients dans la durée, en exploitant les données permettant de mieux cibler des offres par segment et en s’appuyant sur nos canaux de relation client multimétier. Cette stratégie implique aussi de mettre en place une organisation orientée client et un fonctionnement en mode projet.

Quel a été l’impact sur vos managers ?

Frédéric Augier. La transformation de l’organisation et l’acculturation au digital impliquent aussi une évolution des pratiques managériales. Aux compétences fondamentales « boss, leader, coach » d’un manager chez Nexity, s’ajoutent de nouvelles compétences sur la gestion de projet et l’animation d’initiatives locales, par ligne de métier mais aussi de manière plus transverse entre les activités de promotion et de services.

Avez-vous mis en place des formations ad-hoc ?

Frédéric Augier. Effectivement, notre Direction des Ressources Humaines a développé par exemple des formations sur l’innovation et les nouvelles manières de collaborer, qui s’inspirent à la fois de l’univers des start-up et de celui des GAFA. C’est la « Fabrique du Futur » de Nexity, où l’on retrouve du Design Thinking et du Lean Start-up, destinés à nos managers de projets, afin de concevoir des offres de manière plus rapide, plus itérative et plus orientée utilisateurs.

« Dans la « Fabrique du Futur » de Nexity, on retrouve du Design Thinking et du Lean Start-up, destinés à nos managers de projets »

Quels types d’outils vous ont paru importants à intégrer pour soutenir ces nouveaux fonctionnements ?

Frédéric Augier. En juin 2017, nous avons lancé notre plateforme collaborative Nexity Live, qui est à la fois un « LinkedIn interne » et un espace d’échanges par communauté. L’idée est de promouvoir les profils et compétences plus largement au sein du groupe et de faciliter les échanges par métier, par projet ou par centre d’intérêt. L’objectif est de partager l’information de manière plus fluide et plus interactive.

Comment s’assure-t-on que ce genre d’initiative dépasse le stade de l’expérimentation ?

Frédéric Augier. Nous devons impliquer nos managers dans la conduite du changement et dans l’adoption des nouvelles pratiques. Cela passe par 3 leviers :  des objectifs clairs, à affiner éventuellement par métier, des indicateurs pour mesurer l’utilisation, les progrès et si possible les résultats économiques et l’adaptation du système d’évaluation de la performance des managers.

En regardant le chemin parcouru, quel est le point d’attention qui vous parait le plus utile à garder en tête pour la suite de votre transformation ?

Frédéric Augier. La transformation digitale d’une organisation se traduit par des déploiements rapides et multiples de pratiques et d’outils. Il faut s’assurer constamment que les collaborateurs en comprennent le sens et la cohérence, qu’ils s’approprient les nouveaux moyens mis à disposition et qu’un cercle vertueux d’amélioration continue se mette en place. L’accompagnement de la transformation par les managers est un facteur de succès essentiel.

Alliancy est Partenaire du 1er dîner du Cercle « Digital Insights ».

Pour approfondir ce sujet « Digital Mindset », Frédéric Augier interviendra lors du dîner du Cercle Digital Insights le 29 mai prochain Inscrivez-vous ! 

Nexity

Acteur de référence du marché de l’immobilier français, Nexity propose une large gamme de conseils et d’expertises, de produits, de services ou de solutions afin de mieux prendre en compte les besoins de ses clients particuliers, entreprises et collectivités.

Création : 2000
Chiffre d’affaires :
3,2 Mrds d’euros
Effectif :
7000


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *