Cet article fait partie du dossier

Ressources Humaines : les fondamentaux bousculés
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

Mounir Mahjoubi annonce un « pass » numérique

Le secrétaire d’État chargé du numérique, Mounir Mahjoubi, a annoncé récemment que l’Etat allait investir entre 75 et 100 millions d’euros pour la formation de 13 millions de Français, à raison de 1,5 million de personnes par an et ce, dès 2019.

| Cet article fait partie du dossier « Ressources Humaines : les fondamentaux bousculés »

Le « cahier de doléances » de la Fintech française

Mounir Mahjoubi, Secrétaire d’État chargé du numérique,

« Nous sommes confrontés à une double fracture numérique. Celle qui concerne d’abord l’accessibilité avec l’internet mobile et l’internet à très haut débit. L’Etat va investir à hauteur de 3 milliards d’euros auprès des opérateurs sur les réseaux mobiles. Il faut avancer sur cette question de zones blanches », a-t-il déclaré au quotidien Ouest-France. 

Concernant la seconde fracture (l’usage des outils numériques), le secrétaire d’Etat a souligné que « 20 % des Français ne savent pas utiliser les outils numériques. Quand on cherche un emploi, c’est plus long d’un mois si on n’utilise pas internet. Quand on achète des produits, on les paie plus cher ». Pour pallier à cela, l’Etat propose depuis peu un « pass numérique avec de 10 à 20 heures de formation ». Ce pass, d’une valeur de 50 à 100 euros, est distribué par Pôle Emploi, la Caisse d’Allocations familiales, l’assurance maladie.

Concernant la seconde fracture (l’usage des outils numériques), le secrétaire d’Etat a souligné que « 20 % des Français ne savent pas utiliser les outils numériques. Quand on cherche un emploi, c’est plus long d’un mois si on n’utilise pas internet. Quand on achète des produits, on les paie plus cher ». Pour pallier à cela, l’Etat propose depuis peu un « pass numérique avec de 10 à 20 heures de formation ». Ce pass, d’une valeur de 50 à 100 euros, est distribué par Pôle Emploi, la Caisse d’Allocations familiales, l’assurance maladie.

A lire aussi : Kokoroe et Pôle Emploi forment aux métiers de demain

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *