Cet article fait partie du dossier

Dossier - La sécurité au cœur de la transformation des entreprises
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

Cyber-risques : s’organiser pour mieux se prémunir

Le numérique devenu poumon du business, l’exposition des entreprises à des risques informatiques va croissant. Or, si les sociétés s’interrogent sur la meilleure façon de piloter leur transformation numérique, celles-ci restent encore nombreuses à exclure de cette réflexion la nouvelle place de la sécurité numérique.

cyber-risquesAlors que l’entreprise se transforme à tous les étages, quelle place est donnée à la sécurité numérique ? De nombreuses organisations ne se posent pas encore la question… Une fatalité ? « En tant que Chief Information Security Officer (Ciso), nous avons une carte maîtresse à jouer grâce à l’adoption massive du numérique dans nos entreprises », estime, au contraire, Arnaud Tanguy, Ciso de la société de gestion d’actifs AXA Investment Managers (AXA IM). Selon lui, l’enjeu revient notamment à réconcilier sécurité et facilitateur business. Une ambition qui peut ressembler à une gageure, à moins qu’une nouvelle gouvernance de la sécurité change en profondeur la perception et la place de celle-ci dans les organisations.

Placer la gouvernance au bon niveau

Historiquement, la sécurité globale de nombreuses entreprises s’est constituée en briques organisationnelles qui ont séparé sûreté (sécurité physique) et SSI (sécurité du système d’information). D’après une enquête menée en janvier 2016* par le Club des experts de la sécurité de l’information et du numérique (Cesin), l’entité en charge du pilotage de la protection contre les cyberrisques reste en France la DSI dans 73 % des cas (91 % pour les acteurs industriels), contre 14 % seulement pour la direction des risques et 12 % pour la direction de la sûreté.

Cet article est réservé à nos abonnés, Connectez-vous !

 

Vous n’êtes pas encore abonné ? Intégrez la communauté Alliancy
Et accédez à l’intégralité des articles de la rédaction, et bien plus encore…Je découvre