Cet article fait partie du dossier

Sécurité : L’intelligence collective à l’épreuve
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

Sécurité numérique : construire le jeu collectif en intégrant l’IA

La sécurité numérique des entreprises, bien souvent en pleine transformation, est un sujet complexe. Pour aider à son développement, et arrêter de courir derrière des « cyber-attaquants » toujours plus imaginatifs, des voix s’élèvent pour appeler à plus de coopération et plus d’intelligence collective. Mais qu’attendre de ce concept à l’heure de la course à l’innovation et du marketing triomphant des intelligences artificielles ?

Sécurité numérique : construire le jeu collectif en intégrant l’IA« On ne peut pas être un seul cerveau contre potentiellement des dizaines de milliers ». C’est ainsi que Michel Juvin, chief information security officer (CISO), membre du CESIN, résume la nécessité pour les entreprises de mieux faire appel à l’intelligence collective, entre elles et en interne, pour faire face aux cyber-menaces. C’est en effet le fardeau du défenseur que de laisser le plus souvent l’initiative à des agresseurs inconnus, aux objectifs variés, qui savent très bien se coordonner. « La moitié environ des CISO pensent qu’il y a plus d’argent à se faire du côté des criminels que du côté des défenseurs des entreprises » estime d’ailleurs Marcin Kleczynski, le jeune fondateur et directeur général du prestataire de sécurité Malwarebytes, qui dévoilait lors des Assises de la sécurité à Monaco une étude sur l’état d’esprit des « super-héros » de la sécurité numérique dans les organisations.

Cet article est réservé à nos abonnés, Connectez-vous !

Vous n’êtes pas encore abonné ?
Vous avez de la chance, la rédaction vous offre un cadeau !
Pour lire en intégralité et accéder à tous les contenus, renseignez votre mail.Je m’identifie