Cet article fait partie du dossier

Dossier sécurité : ceux qui font bouger les lignes
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

Portrait sécurité : Maxime Terrier, un « Security Champion » au service Achats pour l’Occitane

Négocier des contrats pour l’achat des matières premières d’un gel douche… difficile à première vue d’imaginer une activité plus éloignée de la cybersécurité dans une entreprise. Et pourtant !

Raw Material Purchasing Manager pour les laboratoires, mais également « Security Champion ».

Maxime Terrier, Raw Material Purchasing Manager et  « Security Champion », Groupe l’Occitane

Au sein du Groupe l’Occitane, Maxime Terrier, 45 ans, est non seulement Raw Material Purchasing Manager pour les laboratoires, mais également « Security Champion ». Cette responsabilité, qui est formalisée par une adjonction à la traditionnelle fiche de poste, fait de lui l’animateur clé d’une équipe métier sur les sujets liés aux pratiques de sécurité numérique et un relais privilégié en matière de sensibilisation et de formation.

Les métiers peuvent avoir des prédispositions naturelles pour la sécurité

« J’ai fait toute ma carrière dans les achats. Après 10 ans passés dans un laboratoire pharmaceutique et précédemment dans le secteur automobile, j’ai rejoint le service Achats de l’Occitane en 2012. Mon service effectue des achats auprès de fournisseurs de très nombreux pays », témoigne Maxime Terrier. S’il reconnaît ne pas avoir eu un historique « cyber » avant de devenir un ambassadeur pour la sécurité en interne à partir de mai 2018, il souligne que de nombreux métiers ont de fait des prédispositions naturelles pour s’engager sur le sujet. « Au sein d’un service Achats, tout le monde est amené à porter au quotidien une attention particulière à la sensibilité de l’information, car il est question de prix, de budgets, de stratégie d’entreprise très structurante pour le reste de l’activité. La dimension de confidentialité autour des contrats est également extrêmement forte et les paramètres techniques côtoient des sujets juridiques pointus », détaille-t-il.

Visiteur ? Indiquez votre email ci-dessous. Abonné ? Connectez-vous ici !

 

Cet article est réservé à nos abonnés. Vous n’êtes pas encore abonné ?
Vous avez de la chance, la rédaction vous offre un cadeau !
Pour lire en intégralité et accéder à tous les contenus, renseignez votre mail.Mon email