Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Coopérer au village by CA

Photo-place-Village-CA-articleDans cet espace du Crédit agricole en plein cœur de Paris, dédié au business et à l’innovation, grands groupes, entreprises et start-up innovantes, se côtoient quotidiennement.

Il y a deux ans, le Crédit agricole lançait un vaste chantier d’open innovation avec l’ambition de créer en collaboration avec ses clients une boutique d’applications bancaires mobiles, le CA Store. « Nous l’avons conçue en dix mois en mettant autour de la table entités du Crédit agricole, développeurs, grands groupes et clients, raconte Bernard Larrivière, directeur de l’innovation à la Fédération nationale du Crédit agricole. Mon patron de l’époque, Michel Goutorbe, directeur général adjoint de la FNCA, m’avait dit : si on réussit, on créera en face de la Fédération un lieu où l’on vivra au quotidien cette expérience. » La vocation du Village à devenir un espace d’innovation au bénéfice du Crédit agricole va cependant évoluer : « Les dirigeants de nos caisses régionales trouvaient le projet intéressant, mais ils ont estimé qu’il le serait davantage encore s’il profitait à leur clientèle de PME qui, aujourd’hui, ne sont pas complètement équipées pour l’innovation  », confie Bernard Larrivière. Le projet prend alors une dimension supplémentaire : celle de servir le développement économique des territoires. Elle s’ajoute à la mission initiale du Village, qui consiste à favoriser l’émergence de projets innovants et de nouveaux talents, accompagner les jeunes entreprises dans la mise en œuvre de leurs solutions et dans leur réussite commerciale, et promouvoir l’innovation sous toutes ses formes.

Ouvert en juin 2014, le Village by CA a été inauguré le 15 octobre après dixhuit mois de chantier. Propriété du Crédit agricole, l’immeuble (qui fut le siège de l’UMP entre 2002 et 2012), a été repensé pour passer d’un lieu plutôt fermé et cloisonné à un espace ouvert, composé de plateaux modulaires et d’une place de village pour favoriser les rencontres et les échanges. 

70 start-up retenues 

Dans ses 4 800 m2 de bureaux, le Village accueille pour une durée de deux ans des start-up, âgées de 6 à 36 mois, et leur loue des locaux à un tarif 50 % moins cher que les prix du marché. Elles y côtoient la vingtaine de PME innovantes et grands groupes, partenaires du Village*. « Un grand groupe a un temps de décision très long durant lequel une start-up a le temps de mourir trois fois. C’est pourquoi, le continuum de la start-up au grand groupe en passant par la PME nous semble très intéressant, affirme Bernard Larrivière. Il peut se concrétiser par un partenariat start-up/ PME pour répondre à un appel d’offres d’un grand groupe ou encore par plusieurs start-up s’unissant pour répondre à un marché. » Les start-up sont choisies par les grands partenaires et chacune est parrainée par l’un d’eux. « Il lui ouvre son réseau, lui offre son expertise et fait sa promotion », précise Fabrice Marsella, le « maire » du Village. La première sélection n’a pas été aisée. « Nous avons reçu plus de 660 candidatures, racontet-il et, après un premier filtre, 200 startup ont pitché devant nos partenaires, qui en ont retenu 70 . » A terme, le village compte en accueillir une centaine.

Le Village se veut une pépinière d’entreprises tous secteurs, favorisant échanges, partenariats et business entre résidents et visiteurs. « Nous cherchons un bon équilibre de start-up dans les domaines d’excellence du Crédit agricole – agriculture, agroalimentaire, santé, vieillissement, énergie environnement et logement – et pour le reste, c’est ouvert, déclare Fabrice Marsella. Environ 50 % des jeunes pousses développent des innovations liées à l’IT, mais toutes ont une couche technologique très forte. » Fort de son tissu régional, le Crédit agricole va faire essaimer le concept dans d’autres régions, et à l’étranger, en l’adaptant selon le territoire. Une quinzaine de « villages » devraient voir le jour à terme en France. En outre, le Crédit agricole et les entreprises de stature internationale et partenaires travaillent à la mise à disposition de locaux et de services partout dans le monde, afin de donner aux start-up françaises les moyens de leurs ambitions. Des premières pistes sont à l’étude à New York et Hong Kong. 

* Bearing Point, BETC, Bouygues Bâtiment, Crédit agricole Immobilier, HP, GDFSuez, IBM, Microsoft France, NEC Display Solutions, Niji, Orange, Philips Lighting, Sanofi, Caisse d’assurances mutuelles du CA, Desso, Ignition Factory, Print Platinium, Saooti, Somfy, Steelcase, Yseop.

Un choix stratégique

Créée en octobre 2013, Linka International est une agence de communication spécialisée dans les forces émergentes (pays et visions) et leurs projets internationaux*. « Le Village dispose d’une très belle adresse, centrale et proche des ambassades, estime Clémence Rebours, sa créatrice et directrice associée (avec Siham Morchi et Natalia Fernandez). Ce lieu correspondant aux attentes d’une partie de nos clients institutionnels. Nous pouvons les  y recevoir et organiser divers événements. Etre ici nous a directement permis de signer avec au moins un client. Lors de sa venue à la pépinière pour notre dernier rendez-vous, il a été séduit par la structure. Par ailleurs, grâce aux contacts de haut niveau du Crédit agricole, nous rencontrons des acteurs  très intéressants lors de visites du site, des ateliers et des conférences… » * Avec déjà quatre clients dans l’IT : China Connect, Metrics 720, Prestashop et Synintra.

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *