Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Financement : le Fonds venture numérique lorrain en quête de nouveaux souscripteurs

Hervé Obed, Président d'IPL

Hervé Obed, Président d’IPL

Lancé il y a un peu plus d’un an par ILP et avec le soutien de la région Lorraine, le Fonds venture numérique lorrain est une société de capital-risque qui investit dans des projets de création et de démarrage de start-up.

« Conformément à notre intuition, il y a énormément à faire. Nous avons d’ores et déjà investi dans sept start-up pour un montant d’1,6 million d’euros sur un total de 7 millions d’euros. Ces projets ayant besoin d’être soutenus par étapes dans la durée, [il faudra] que nous réinvestissions probablement à court terme environ le même montant », explique Hervé Obed, président du groupe ILP. Doté, lors de sa création de sept millions d’euros, le fonds cible principalement les projets liés à internet, aux logiciels et applications, au e-commerce et aux services et systèmes mobiles. Il ne se ferme toutefois aucune porte, puisque tous les « projets numériques potentiellement créateurs de valeur » pourront prétendre à recevoir un financement.

Le Fonds numérique se positionne sur des projets de start-up dès leur création, pour les aider à passer le cap de la fameuse « vallée de la mort », pour des montants compris entre 100 000 et 1 million d’euros. « Je suis très fier que non seulement nous contribuions à faire éclore l’écosystème numérique de notre territoire mais également que nous puissions attirer des talents de l’extérieurs, grâce à la capacité à comprendre leurs projets, évaluer la viabilité de leurs modèles économiques puis de les financer dans la durée sur plusieurs tours, en fonction de l’atteinte d’objectifs préalablement définis », poursuit Hervé Obed.

Fort de son succès lors de l’année 2015, le Fonds souhaite se renforcer en attirant de nouveaux souscripteurs privés afin de disposer, d’ici cinq ans, de trente millions d’euros pour l’écosystème numérique du territoire lorrain.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *