Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Guy Degrenne invite les start-up à sa table

[Rediffusion] Le spécialiste français des arts de la table multiplie les projets avec les start-up. Un écosystème qui pourrait avoir la réponse à ses grands enjeux de transformation, et dont l’animation a justifié de désigner une directrice du digital au profil adéquat.

Guy Degrenne

© Guy Degrenne

Animer un écosystème de start-up peut-il permettre à une ETI de faire les choix stratégiques qui lui permettront de s’épanouir demain ? C’est la conviction qui est née au sein de Guy Degrenne. Ce groupe français de 1 000 salariés réalise plus de 90 millions de chiffre d’affaires, réparti équitablement pour l’heure, entre une activité retail autour de 100 points de vente et du e-commerce ; une activité B to B auprès des hôtels et restaurants ; et une place précieuse dans la sous-traitance industrielle, ferroviaire, nucléaire, en tant que spécialiste de l’acier, avec plusieurs usines en France et à l’étranger. Mais qu’en sera-t-il demain ? « Nous nous posons énormément de questions sur nos business models et leurs évolutions », reconnaît Céline Malgras, chief digital officer (CDO) de l’entreprise. C’est en partie sa vision et son expérience qui ont modelé la volonté du groupe de mieux innover avec les start-up. La stratégie de transformation numérique de l’ETI a commencé, comme dans beaucoup d’autres entreprises, avec un enjeu « web » et sa volonté de monter au créneau sur le sujet du e-commerce. C’était en 2009 et, rapidement, le site marchand devient la première boutique du groupe, entraînant la création d’autres sites thématiques, pour les listes de mariage, par exemple. Ce n’est qu’ensuite que la vision s’est progressivement élargie vers des sujets cross canal, puis en intégrant de mieux en mieux les sites physiques, omnicanal. La création d’une véritable direction du digital date, elle, de la fin 2013.

Cet article est un contenu premium.
Pour continuer à le lire et accéder à l’intégralité d’alliancy gratuitement, nous vous demandons simplement de vous identifier - sans plus d’engagement!
Je m'identifie