Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Station F rallie les « grands » de la tech à sa cause

Emmanuel Macron, qui fait de l’écosystème des start-up et de la French Tech, l’un de ses principaux chevaux de bataille, inaugurera Station F ce jeudi à 19h30. Xavier Niel, fondateur de Free et financeur de cet accélérateur pour 250 millions d’euros, a rassemblé bon nombre de partenaires autour de son projet. Si bien que, chaque jour, de nouveaux noms émergent… Cette fois, c’est au tour de Microsoft, Ubisoft, Ashoka et GoCardless de rejoindre « le plus grand campus de start-up au monde ».

station F

Vahé Torossian (Microsoft France), Roxanne Varza et Xavier Niel (Station F) et Antoine Petit (Inria), le 20 juin 2017.

1/ Microsoft, maître du jeu dans l’IA avec Inria, à Station F

Le groupe de Redmond a annoncé la semaine dernière qu’il sera partenaire de Station F. Vahé Torossian, patron de Microsoft France, a lui-même officialisé, le mardi 20 juin, la participation du géant au projet : « Il était naturel pour nous de nous associer à Station F avec l’ambition de jouer un double rôle : catalyseur d’une communauté placée sous le signe de l’IA afin de contribuer au développement des futurs grands de l’IA en France et dans le monde d’une part ; et mentor technologique et business auprès de l’ensemble des start-ups accueillies au sein de Station F d’autre part. »

Sur le premier point, Microsoft et l’Inria (institut national de recherche en informatique et en automatique) s’allieront pour favoriser l’innovation des start-up françaises dans l’intelligence artificielle. « Cette initiative me réjouit d’autant plus qu’elle va dans le sens d’une plus grande porosité entre la recherche académique et les entreprises qui constitue le sens de l’histoire », a expliqué Antoine Petit, P-DG d’Inria.

Au-delà de ces deux partenaires et leurs experts, cette communauté sera animée par cinq start-up du domaine qui joueront le rôle d’« éclaireuses » pour le reste de la communauté des 100 start-up que Microsoft souhaite réunir en année 1. Actuellement, en cours de sélection, seul le nom de Recast.ai a été dévoilé (démocratisation des bots au service du CRM).

Microsoft organisera environ 200 conférences, hackathons et meet-up par an à Station F, selon Christophe Shaw, directeur de la division Developer eXperience.

2/ Ubisoft à Station F, mais aussi à Bordeaux et Berlin…

Le groupe français, qui est l’un des leaders mondiaux du jeu vidéo, est lui aussi partenaire de Station F. Ubisoft sera en charge d’un programme d’accompagnement pour les start-up du divertissement et de l’industrie vidéoludique.

Objectif : permettre aux jeunes pousses de recevoir l’expertise de l’entreprise, basée à Rennes, dans un esprit de coopération et d’innovation. L’éditeur de jeux vidéo a déjà présélectionné cinq start-up pour l’inauguration de ses espaces dans le campus. Le groupe dévoilera toutefois les détails de son programme à l’automne prochain, auquel il « conviera des entrepreneurs du monde entier à venir développer leurs projets d’entreprise ».

Pour rappel, Ubisoft, déjà présent à Paris (plus de 500 personnes), Montpellier, Lyon et Annecy, a aussi choisi d’implanter un nouveau studio à Bordeaux d’ici à septembre 2017. Ce projet s’accompagne de 50 recrutements, dont « une équipe de 10 experts seniors, en provenance des autres studios français ». Par ailleurs, Ubisoft Montpellier fait peau neuve sur 4 500 mètres carrés et un autre studio ouvrira outre-Rhin à Berlin.

3/ Ashoka lancera le premier accélérateur mondial « Tech for Good »

 Ashoka, réseau d’entrepreneurs sociaux présents dans 80 pays, devient partenaire de Station F pour lancer son premier accélérateur : « ShareIT ». Le groupe souhaite ainsi promouvoir la SocialTech depuis Paris.

Les start-up travailleront sur des grands enjeux sociaux que la Tech est à même d’améliorer tels que l’accès aux soins, à la culture, à l’éducation, à l’énergie ou encore la prévention des catastrophes naturelles. Pour ce projet, Ashoka a choisi 10 start-up parmi les 3 300 qu’il accompagne dans le monde. Les noms seront révélés à l’ouverture de Station F début juillet !

Le programme ShareIT dure 10 mois. A travers ce parcours d’accélération, les start-up aideront à concevoir, prototyper et produire des solutions numériques innovantes, grâce à une équipe de développeurs pro-bono mobilisée pour chaque projet. Outre ces dix start-up, le village Ashoka accueillera 72 entrepreneurs sociaux dès cet été. Chacun disposera d’un espace de travail.

 4/ Les start-up bénéficieront d’une offre spéciale pour les prélèvements Sepa avec GoCardless

GoCardless, start-up de la Fintech, a pour objectif de simplifier les paiements récurrents par prélèvement Sepa en les automatisant et dématérialisant. La jeune pousse proposera aux start-up présentes à Station F d’utiliser sa solution avec une économie de plus de 50 % sur les abonnements, qu’elles soient en pleine croissance ou en « early stage ».

 L’entreprise, basée à Londres, a été sélectionnée parmi 120 partenaires sur un seul critère : apporter une valeur ajoutée aux entrepreneurs. « Nous sommes fiers d’avoir été sélectionnés par l’équipe de Station F pour fournir notre solution de paiement via le prélèvement automatique. Nous accompagnons déjà de nombreuses start-up en France et en Europe grâce à notre API afin que celles-ci n’aient plus à courir après leurs paiements, gagnent du temps et puissent optimiser leur trésorerie et diminuer leur churn », a expliqué Sébastien Cromback, responsable du développement de GoCardless en France.

« Nous travaillons dur à sélectionner les meilleurs outils et services qu’il existe pour les start-up. Nous sommes ravis d’avoir Gocardless parmi eux », se réjouit Roxanne Varza, directrice de Station F. Ce service s’adresse donc aux plus de 1 000 start-up qui seront présentes sur le campus au quotidien, 24 heures sur 24…

Lire aussi sur Alliancy :

Station F signe avec Thales, Naver, l’ICM… et bien d’autres


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *