Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

L’Oréal, Thales, Ubisoft, Apple… Ça bouge à Station F

Les annonces faites par les grands groupes au sein de Station F ne ralentissent pas. Après celles de la Tech, voici venir l’heure de celles que l’on n’attendait moins… La diversité et la multitude d’acteurs qui s’y croisent ne pourra qu’apporter de la valeur.

Jean Paul Agon, PDG de L'Oréal et Xavier Niel, fondateur de Station F

Xavier Niel, fondateur de Station F et Jean Paul Agon, PDG de L’Oréal à Station F

1/ L’Oréal se refait une beauté à Station F

Vendredi dernier, Xavier Niel recevait Jean-Paul Agon, PDG de L’Oréal à Station F. Après Facebook, Zendesk, VentesPrivées ou Microsoft, le géant de la cosmétique ouvre 62 postes dans le plus grand campus de start-up du monde, pour y loger et accompagner les jeunes créateurs spécialisés dans le domaine de la beauté « numérique », comme il le fait déjà à la Founders Factory de Londres.

Lubomira Rochet, ex-Microsoft et CDO du groupe, aura la responsabilité de créer le lien entre les jeunes innovateurs et grandes divisions du groupe, en leur apportant tout le soutien nécessaire. Les candidatures sont ouvertes… et les premiers pitchs sont attendus le 29 novembre. Ce que le groupe recherche, selon sa CDO : « Des startups en early stage, qui ont déjà un peu de revenus, spécialisées dans la beauté digitale. Que ce soit des startups de produits qui ont commencé dans le digital, des startups technologiques qui sont spécialisées dans la réalité augmentée, réalité virtuelle, intelligence artificielle, machine learning et commerce social, et des startups proposant des services digitaux comme des appareils connectés, outils de diagnostic… »

Un exemple : La Bouche Rouge (rouges à lèvres personnalisés, éthiques et rechargeables !), fondée en janvier 2017 par Nicolas Gerlier (ex-Lancôme et Armani chez L’Oréal Luxe) est l’une des premières start-up à être accueillie au sein de cet accélérateur.

2/ Thales dévoile les 9 start-up qu’il va accompagner

De la mi-octobre et pour six mois, Thales accueille neuf start-up* (4 françaises et 5 internationales : Pologne, Israël, Suisse, Etats-Unis et Pays-Bas), au sein de son programme Cyber-sécurité hébergé à Station F.

Objectif de « Cyber@Station F » : accélérer leur développement et co-développer des solutions et services innovants pour ses clients, grâce au conseil, à l’expertise technique et à un accès à ses cinq grands marchés que sont l’aéronautique, le spatial, le transport terrestre, la défense et la sécurité. Début 2017, Thales a d’ailleurs créé sa « Digital Factory » pour accélérer sa transformation numérique et celle de ses clients, une entité forte de 150 experts mondiaux.

* Inpher, KeeeX, Multisense, Yogosha, QED-it, Skeyecode ; Alsid, Nethone et Biowatch.

3/ Ubisoft a choisi ses 5 premières start-up

L’éditeur de jeux vidéo vient de dévoiler les 5 start-up qui ont intégré début septembre son programme d’accompagnement, mis en place pour cinq mois à Station F et piloté par Catherine Seys. Il s’agit de Mimesys (hologrammes), Realcast (réalité augmentée in situ), Hexachords (IA au service des compositeurs de musique), VRLines (expériences en réalité virtuelle) et B2Expand (jeu vidéo soutenu par la technologie Blockchain). Ensemble, ils vont explorer les liens entre divertissement et ces différentes technologies. Au programme : sessions de travail communes pour explorer de nouveaux sujets et mise à disposition de son propre réseau d’experts.

4/ Le réseau Outremer Network incube à Station F

Station F accueille depuis cet été des start-up membres du réseau Outremer Network (OMN), animé par le martiniquais Daniel Hierso. Il s’agit du seul programme régional qui permet à des start-up de passage en Europe d’acquérir de l’expertise, notamment la « tech » pour parvenir à transformer leur rêve en projet d’entreprise. Les premières élues, pour une durée de 3 à 6 mois, sont Kadalys, Festival Trotteur, Shop’îles, Labmédia (Noviris), Neoz et AK-A, l’agence de marketing ethnique.

5/ Pour aider les entrepreneurs à atteindre leurs ambitions, le campus s’est associé à des nombreuses sociétés capables de proposer des services adaptés aux start-up avec divers avantages.

  • YBorder en fait partie. Sa mission : apporter son expertise en recrutement « tech » aux sociétés à la recherche des meilleurs développeurs. Sa plateforme chasse, qualifie et propose ses meilleurs candidats partout en Europe. Ensuite, les sociétés n’ont plus qu’à les contacter en direct sur cette « marketplace »…
  • L’application Sage One de l’éditeur Sage permet aux jeunes entrepreneurs d’avoir une vision précise sur l’ensemble des flux de trésorerie de l’entreprise, leur devis, leurs factures et leur comptabilité. Soit un pilotage en temps réel de son business, qui lui permet de se concentrer sur son cœur d’activité grâce à un accès aux principaux indicateurs de performance de l’activité. Par ailleurs, l’éditeur interviendra une fois par mois sur le campus, dans une logique de mentorat, afin de faire bénéficier les innovateurs de son expertise en marketing et commerce.
  • Finamatic, première plateforme d’aides aux financements publics à destination des start-up, TPE et PME, accompagne les jeunes entreprises présentes à Station F dans leurs recherches de financements, afin de soutenir leur développement. Pour rappel, il existe 2 000 dispositifs de financements différents, ce qui impose parfois de passer plus de temps à y candidater qu’à entreprendre…

6/ Techfugees Global Summit, les 25 et 26 octobre à Station F

Deux millions de personnes ont fui les guerres et les persécutions depuis le début de l’année… Au total, plus de 22 millions de réfugiés sont pris en charge par des agences de l’ONU dans le monde, avec des problèmes d’accès à la santé, l’éducation, l’emploi… C’est pourquoi Joséphine Goube, CEO de Techfugees, organise les 25 et 26 octobre à Station F, un grand événement autour des solutions que les technologies numériques peuvent apporter aux problèmes de ces populations. Cette association à but non lucratif, créée en 2015, est animée par des bénévoles dans 25 villes dans le monde, qui ont suivi une centaine de projets depuis sa création. Elle compte aujourd’hui 15 000 membres.

Ces deux journées permettront la rencontre d’acteurs engagés et l’échange de bonnes pratiques comme l’appel aux financements… Objectif : se développer sur le long terme

7/ Ne manquait plus qu’Apple à Station F !

Tim Cook, patron d’Apple, aime la diversité. On l’a vu visité la PME Eldim, à Hérouville-Saint-Clair (Calvados) près de Caen, quelques heures avant d’aller rencontrer le président Emmanuel Macron à l’Elysée.

 Eldim, l’entreprise normande de plus de 100 personnes qu’il a choisie de mettre en avant, est l’un de ses fournisseurs depuis dix ans. Elle est spécialisée dans la mesure de la colorimétrie et de la luminance en angle de vue, une technique au cœur de Face ID, l’une des innovations de l’iPhone X, dont la sortie est annoncée le 3 novembre prochain.

Evidemment, lors de son passage à Paris, le patron emblématique n’a certainement pas omis d’évoquer Station F, le nouveau « totem » de la France qui bouge ! De là à imaginer l’arrivée prochaine de la firme de Cupertino au sein de l’incubateur de Xavier Niel, il n’y a qu’un pas qu’emboîte le site Mac4Ever : « D’après nos informations, la Pomme prévoirait d’y déployer une petite équipe, destinée à assister les développeurs, notamment dans la création et la validation d’applications. » C’est-à-dire que cette cellule accompagnerait les start-ups dans la création de leurs applis mobiles pour l’App Store…

Une façon de repérer rapidement les jeunes pousses prometteuses à l’image de Regaind, start-up issue d’Inria, rachetée début 2017 par le groupe. Le patron n’a pas non plus hésité à mettre en avant d’autres innovateurs français, tels ceux hébergés à IMT Starter.

Pour relire tous nos articles sur STATION F

Station F accueille une exposition d’œuvres d’artistes urbains

Station F accueille une exposition d’œuvres d’artistes urbains, dont ici l’artiste Théo Lopez. Intitulé « Art Station »,

Station F accueille une exposition d’œuvres d’artistes urbains, dont ici l’artiste Théo Lopez. Intitulé « Art Station », ce projet est porté par Nicolas Laugero Lasserre, collectionneur et promoteur de l’art de rue en France. Sa précédente collaboration avec Xavier Niel avait donné naissance au Musée du Street-art (Art 42) au sein de l’école 42.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *