Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Identifiez-vous pour lire l’intégralité des articles premium et accéder à l’ensemble de nos ressources.
Pour recevoir les dossiers thématiques par mail, inscrivez-vous !
Je m'identifie

Un incubateur AGTech pour les Hauts-de-France

Après le commerce connecté à Roubaix, le nouvel incubateur d’Euratechnologies à Lille se penche sur l’agriculture de demain, dans une région des Hauts-de-France historiquement agricole.

| Cet article fait partie du dossier « Agriculture : des hommes et des champs connectés »

Un incubateur AGTech pour les Hauts-de-France Implanté à Willems dans la métropole lilloise, le nouveau hub entièrement dédié à l’innovation autour de l’agritech (ou AgTech) et l’agrotech, se situe dans l’ancienne usine textile Caddy. Ce lieu de 1 000 mètres carrés a été réhabilité pour accueillir de nouveaux projets entrepreneuriaux, avec le soutien de la Métropole européenne de Lille, la commune de Willems et en association avec les différents acteurs locaux (chambre d’Agriculture, coopératives, écoles, universités, laboratoires de recherche, constructeurs…).

EuraTechnologies est un pôle d’excellence et d’innovation implanté sur 80 000 mètres carrés à Lille, le premier incubateur et accélérateur en France avec 4 000 emplois. Une stratégie d’essaimage que ce pôle poursuit car, quelques mois plus tôt, il avait aussi lancé Blanchemaille, un hub cette fois dédié à l’accompagnement et au développement de start-up du commerce connecté, à Roubaix sur 13 000 mètres carrés.

Cette fois, 66 % de la région des Hauts-de-France sont composés de terres agricoles. Il y avait donc un enjeu stratégique à innover pour permettre d’améliorer l’efficacité de l’agriculture et valoriser le travail des différents acteurs et les débouchés face aux nouvelles contraintes économiques et environnementales.

« Nous sommes partis du portfolio actuel des start-up d’EuraTech dans ce secteur, comme Sencrop, Karnott, Weenat, Chouette, Agrikolis ou Samsys… Puis, nous avons mesuré à la fois la qualité de leurs projets et solutions et leur potentiel de développement, nous y avons associé la vision et les besoins de nombreux agriculteurs de la Métropole et de la Région pour imaginer ce hub », précise Raouti Chehih, directeur général d’EuraTechnologies, dans le communiqué.

Les porteurs de projets au sein de la structure (4 promotions annuelles, soit une vingtaine de start-up au total par an) pourront ainsi développer et expérimenter leurs innovations (solutions, services ou produits) en collaboration avec les agriculteurs locaux et, plus largement, ceux de la Métropole. Ils disposent de champs d’expérimentation dès l’incubation, un atout majeur dans les phases de prototypage.

Pilotée par l’américaine Amber Ogborn, originaire du Kansas et cofondatrice de Mail Billy, la première promotion de ce projet sera accueillie au sein du programme Start by EuraTech dès le printemps prochain. Les porteurs des projets lauréats de chacune des promotions intègreront l’incubateur de 120 mètres carrés mis à leur disposition. L’appel à candidatures vient d’être lancé, tandis que 200 agriculteurs sont déjà prêts à collaborer…

L’investissement représente 740 000 euros pour la municipalité de Willems, auxquels s’ajoutent 100 000 euros de la Métropole européenne de Lille pour le fonctionnement. La Région financera l’incubateur qui sera géré par Euratechnologies. Une expérience inédite à suivre… en attendant le prochain incubateur qui pourrait être mis en place à Saint-Quentin sur la robotique.

A lire sur ALLIANCY

Les drones se spécialisent


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *