Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Identifiez-vous pour lire l’intégralité des articles premium et accéder à l’ensemble de nos ressources.
Pour recevoir les dossiers thématiques par mail, inscrivez-vous !
Je m'identifie

Futur.e.s, le festival du numérique ouvert à tous

C’est l’un des événements forts consacrés à l’innovation et au digital dans la capitale. Organisé après Viva Technology, qui se tient en mai à Porte de Versailles à Paris, le festival Futur.e.s (ex « Futur en Seine ») donne rendez-vous au public à la Villette du 21 au 23 juin, pour sa 9ème édition. 

C’est l’un des evenements forts consacré à l’innovation et au digital dans la capitale. Après Viva Technology, qui se tient pendant le mois de Mai à Porte de Versailles à Paris, le festival Futur.e.s (ex « Futur en Seine ») donne rendez-vous au public à la Villette du 21 au 23 juin.

L’identité du festival reste celle qui a fait son succès : « présenter le meilleur de l’innovation francilienne et internationale » souligne sa directrice Camille Pène, et permettre au plus grand nombre de tester les outils qui feront peut-être partie des technologies phares de demain. 70 démonstrations seront présentées, dont 16 ayant été primées par la Région contre 200 l’année précédente, le chiffre d’exposants ayant été réduit par souci de clarté. Cette édition se veut particulièrement novatrice et pédagogique.

Six parcours thématiques seront proposés sur différents thèmes, comme celui du Territoire et de la transition climatique ou encore celui de la donnée, de l’IA ou du handicap, pour inviter les visiteurs à s’interroger sur des questions comme comment rendre nos territoires plus durables et inclusifs, comment faire pour que nos données soient utiles à toute la société sans qu’elles ne nous asservissent ou bien le handicap est-il une force pour l’innovation. Les visiteurs pourront se laisser guider par 40 médiateurs, ou par le « bot » (robot conversationnel) « Adata » développé pour l’occasion.

D’autres animations sont aussi à venir. Une dizaine de « labs » (ateliers de réflexion, ouverts à tous sur inscription), un « hackathon » réservé aux enfants pour qu’ils imaginent « comment choisir les métiers de demain », ou une grande soirée délocalisée le 22 juin à l’espace Ground Control dans le 12e. Enfin, une programmation « off » permettra d’assister à une cinquantaine d’événements en dehors du site de la Villette, du 21 au 30 juin. On pourra par exemple s’initier à la robotique avec des LEGO ou apprendre à creér un morceau de musique dans un atelier de MAO (Musique Assistée par Ordinateur) à Vitry-sur-Seine.

Futur.e.s in Paris accueille également cette année la deuxième édition du concours INNOLABS IDEAS CONTEST organisé par Cap Digital; un concours ouvert aux solutions innovantes de l’e-santé.

Découvrir et expérimenter, mais aussi réfléchir : la programmation de ce festival financé par la Région, la Ville de Paris, le conseil départemental de Seine-Saint-Denis et « de plus en plus de grandes entreprises » (une vingtaine de partenaires) propose aussi une série de conférence faisant écho à chaque thématique. On y retrouvera des experts comme Phil Libin, cofondateur d’Evernote, Newton Howard, concepteur d’un Brain implant «qui va augmenter l’humain et avoir de nombreuses applications dans le domaine du traitement des maladies», ou Rebecca Enonchong, figure emblématique de la tech africaine. Parmi les innovations sélectionnées, « un focus plus particulier est prévu sur l’Afrique et le Maroc, où Futur.e.s s’est exporté avec succès en mars dernier », poursuit Camille Pène, la directrice du festival.

Lancé en 2009, le festival, organisé par Cap digital, le pôle de compétitivité de la transformation numérique,  est le plus grand festival européen gratuit dédié à cette cause, «il réunit chaque année des dizaines de milliers de personnes» lance Stéphane Distinguin.

L’enthousiasme du public et le soutien de la Région Ile-de-France ont permis au festival d’être accueilli pour la deuxième année la Grande Halle de la Villette (19e). « Un lieu carrefour, qui est à la frontière entre Paris et sa région », justifie Camille Pène. Le festival Futur.e.s mise sur la diversité : familles, étudiants, actifs, retraités. Même si une majorité des gens qui se sont rendus au festival les années passées étaient des professionnels. « Il est pensé pour accueillir aussi bien des visiteurs extérieurs au monde du numérique que des professionnels », ajoute la directrice.

L’événement se veut différent des autres rencontres de ce genre en proposant une gratuité totale tout en offrant la possibilité à ceux qui le souhaitent de payer une participation en signe de soutien. Ce type de rencontre gratuite, « affichant une programmation éclectique avec des invités du monde entier » est rare, souligne Camille Pène, directrice de Futur.e.s. « Il n’existe aucun autre festival tech de cette taille, gratuit ailleurs dans le monde ».


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *