Bruce, le « Tinder » de l’emploi, séduit de plus en plus

L’incubateur IMT Starter (start-up, accompagnement, innovation) organise chaque année depuis 2009 le Trophée « Start-up Numérique ». Il y a deux ans, la start-up parisienne Bruceagence d’intérim nouvelle génération 100 % mobile, a remporté ce trophée et ne cesse depuis de grandir.

La Fondation Mines-Télécom soutient l’organisation du Trophée Startup Numérique, organisé par l’incubateur IMT Starter dans les locaux de BPI France. Le 3 octobre 2016, la start-up Bruce a remporté le trophée.

 

Entre 2017 et 2018, son business aura été multiplié par quatre ou cinq ! La start-up parisienne Bruce, qui s’est fixée pour mission la mise en relation des entreprises et des candidats grâce à son algorithme propriétaire, affiche aujourd’hui 150 000 talents en ligne ou sur l’appli mobile !

Sa promesse si vous êtes en recherche d’emploi est de vous proposer en temps réel des postes temporaires (mais aussi en CDI) selon vos envies et vos disponibilités, que vous pouvez accepter ou refuser d’un simple clic en ligne.

Si vous êtes recruteur, Bruce vous envoie les talents qu’il vous faut, au bon moment et au meilleur prix. La notation des profils vous aide également dans votre processus de recrutement. Mais, pour chacun, plus la peine de se déplacer, tout est dématérialisé, de l’entretien vidéo à la signature du contrat ! Le business model ? Bruce prélève une commission sur le salaire chargé versé à la personne recrutée. Ses clients, petits et grands, majoritairement dans le tertiaire, travaillent dans l’hôtellerie, la restauration, le tourisme ; le retail et la distribution comme le marketing et la communication.

Après une première levée d’amorçage de 400 000 euros, la start-up, créée en mars 2016 par Adrien Moreira et Henrik Perrochon, a bouclé un tour de table de 5 millions d’euros fin juin auprès de Sofiouest et du Fonds Ambition Numérique, géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir doté de 57 milliards d’euros. Un soutien financier qui lui permettra de « devenir l’application numéro°1 de l’emploi en France, et de contribuer à fluidifier le marché de l’emploi en France », espère Adrien Moreira, qui recrute encore et compte passer d’une trentaine de salariés aujourd’hui à une cinquantaine début 2019.

Le Trophée : un accélérateur de business

En ce sens, le Trophée Start-up numérique remporté quelques mois après s’être lancé commercialement l’a bien aidé : « D’une part, nous avons intégré l’incubateur et avons bénéficié de l’aide de conseillers de très bon niveau, en plus de l’équipe de l’IMT Starter. Le séminaire d’une semaine dans la Silicon Valley nous a appris également énormément, se rappelle le dirigeant. Participer à une telle compétition est très important, même si on ne gagne pas. On croise d’autres start-up, on échange beaucoup et surtout, on entre dans un réseau qui nous fait avancer plus vite. » Bruce a ainsi acquis rapidement une crédibilité vis-à-vis de ses clients alors qu’elle venait à peine de se lancer…

Aujourd’hui, la start-up se positionne en alternative aux grands de l’intérim (Adecco, Manpower, Randstad…), sur un marché français estimé à 27 milliards d’euros selon Xerfi et en plein renouveau du fait de la flexibilisation du marché du travail. Depuis trois ans, 180 000 emplois en intérim ont été créés en France. A tel point que Bruce doit aussi lutter contre la concurrence, tout aussi dynamique : Gojob a levé 17 millions d’euros en février dernier et la place de marché Iziwork annonce, cette semaine, une levée de 5 millions d’euros également.

Très présente dans la région francilienne, Bruce se veut désormais nationale. En fin d’année, elle se lancera même sur le marché espagnol, un premier test à l’international avant d’aller plus loin.

Alliancy est partenaire du Trophée Start-up Numérique.

Trophée start-up NumériqueOrganisé par l’incubateur IMT Starter, ce Trophée a pour objectif de repérer les nouvelles pépites du numérique encore inconnues, faire émerger les jeunes pousses et leur permettre de grandir plus vite grâce à une dotation particulièrement riche.

Le concours est ouvert exclusivement aux très jeunes start-up de moins d’un an d’existence ou aux projets de création d’entreprise.

Cette année le trophée récompensera 5 lauréats dans 5 catégories chacune parrainées par un grand groupe :

  • Catégorie E-commerce, parrainée par Showroomprivé
  • Catégorie E-santé, parrainée par Genopole
  • Catégorie IoT, parrainée par Sigfox
  • Catégorie Transfo numérique des entreprises, parrainée par Wavestone
  • Catégorie Impact positif, parrainée par Wavestone

Candidatez jusqu’au 12 octobre en vous rendant ici : http://www.startup-numerique.fr/


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *