JeChange.fr grossit en réduisant vos factures

Via une plateforme unique, JeChange.fr aide les particuliers gratuitement à gérer leurs factures télécoms ou énergie… Aujourd’hui, la PME de 160 personnes s’internationalise et cherche à doubler ses ventes. Rencontre avec Gaël Duval, son fondateur.

JeChange.fr grossit en réduisant vos factures

Gaël Duval, fondateur et PDG de JeChange.fr, vise désormais l’international pour se développer.

Lors de sa visite à l’Ecole nationale de l’Administration pénitentiaire à Agen (Lot-et-Garonne) en mars dernier, le Président Emmanuel Macron avait fait l’honneur à Gaël Duval, fondateur et PDG de Jechange.fr, de venir visiter les locaux de cette société d’Estillac, spécialisée dans la comparaison des prix et les économies potentielles à réaliser dans le monde des télécoms (dont Free !), de l’énergie, de l’assurance et, depuis peu, des finances personnelles.

Ce fut alors l’occasion pour ce patron emblématique de la French Tech et membre du Conseil national du Numérique (CNNum), d’annoncer la création de son futur siège social par l’architecte Jean Nouvel dans la future Technopole Agen Garonne, projet phare de l’agglomération agenaise (ouverture prévue fin 2019). « Cette collaboration apportera aux projets de JeChange.fr, une vision architecturale unique nous permettant d’accompagner notre croissance et le passage d’une PME du digital à notre ambition d’être une ETI européenne de premier plan », déclarait-il à l’assemblée ce jour-là, aux côtés de Philippe Goold, le directeur général.

Le dirigeant compte en effet passer rapidement à une autre échelle, visant à court terme un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros (15 millions aujourd’hui), pour un effectif de 200 collaborateurs (160 actuellement, dont 50 % basés à Agen, le reste sur Paris et Bordeaux). Forte de 400 000 clients particuliers, la société compte surtout se déployer dans toute l’Europe continentale et s’adresse depuis peu aux TPE-PME pour les aider à mieux analyser et maîtriser leurs factures.

« JeChange.fr est le 1er assistant personnel spécialisé dans la réduction des factures courantes et des sorties de contrats et, surtout, via notre système global de gestion de factures, un particulier peut transmettre ses données personnelles en une seule fois à tous ses fournisseurs », explique Gaël Duval, qui souhaite encore ajouter à son arc la carte grise et le permis de conduire…

Si vous allez sur le site, un chatbot conversationnel vous guide et fluidifie votre demande, puis bascule vers un opérateur « humain » ou le web directement pour souscrire… Tout est gratuit pour le consommateur qui se voit ainsi faciliter la tâche dans la gestion de ses divers contrats, surtout s’il souffre de « phobie administrative » ! JeChange.fr est quant à lui rémunéré par les fournisseurs, satisfaits de voir arriver de nouveaux clients via sa plateforme.

Avec SPB Family, courtier en assurance spécialisé dans l’innovation sociale, JeChange.fr a lancé, sur le mois d’octobre, une opération à destination des aidants, en leur proposant un contrat d’assistance juridique gratuit sur un an, à condition de passer par la plateforme pour y souscrire.

« Notre système peut faire gagner entre 300 et 2 000 euros par an à un particulier sur ses contrats, précise le dirigeant, notamment sur des marchés comme l’énergie, libéralisée depuis quelques années, ou en cours de digitalisation comme l’assurance. »

2,5 millions de foyers déménagent chaque année

Les clients arrivent chez JeChange.fr dans trois cas principalement… « C’est ce que j’appelle les 3D pour déménagement, discount et dispute », résume Gaël Duval. D’abord car c’est le moment où l’on n’a pas vraiment le temps, ni l’envie de s’occuper de la paperasse (déménagement). C’est aussi à cette occasion que l’on s’intéresse à ses factures d’énergie et de télécoms, avec l’envie de dénicher le meilleur tarif… (discount). Enfin, vient la dispute, ou en cas de conflit avec son fournisseur, on en cherche un autre !

On l’aura compris : la clientèle sur le site est plutôt jeune et « connectée » : « Nous sommes les prêcheurs de la mutation et des nouveaux comportements d’usage, poursuit le dirigeant. On s’adresse donc aux gens mentalement mobiles, qui ont compris qu’ils pouvaient avoir mieux en changeant », résume-t-il. 

Il y a un an, Gaël Duval a fait l’acquisition de Crédit Unique, un courtier bordelais spécialisé en rachat de crédits et prêt immobilier au cœur de la digitalisation de la relation bancaire. Positionné dans le top 10 des acteurs du regroupement de crédits, Crédit Unique permet aux consommateurs de regrouper leurs crédits existants en les substituant par un nouveau prêt plus adapté à leur budget. Cette offre va aujourd’hui intégrer le service bancaire de JeChange.fr, tout en restant autonome. « On optimise le multi-entrée », précise celui qui souhaite accentuer son développement commercial en ajoutant ce quatrième pilier des finances personnelles à ses activités initiales.

Le besoin de financement sur un temps long

Présent en France, en Espagne (en forte croissance sur l’énergie) et en Belgique (marché similaire à la France) suite au rachat de KillMyBill, JeChange.fr commence plus largement son internationalisation sous cette autre marque, avec en perspective toute l’Europe continentale (hors Allemagne et Royaume-Uni). « Le marché est mûr aujourd’hui, estime-t-il. J’ai inventé un métier et une approche qui peut changer la vie des gens. On veut le faire savoir, car ce sont des gains de temps et d’argent à la portée de tous ! »

Depuis sa création en 2006, JeChange.fr a levé 3 millions d’euros au total. Rentable au bout de quelques années, la société est aujourd’hui accompagnée par les fonds d’investissements Ardian et Sofimac Innovation. Un sujet « Financement des entreprises » sur lequel l’homme d’affaires, présent dans diverses instances nationales et proche du Président, n’hésite pas à donner son avis : « Il y a beaucoup d’argent sur le marché, beaucoup de valorisation de l’entrepreneur, mais l’écosystème financier ne suit pas ! Le ROI attendu l’est dans un temps trop court. Aux Etats-Unis et en Chine, les investisseurs acceptent d’attendre plus longtemps. Regardez combien d’années Amazon a mis pour gagner de l’argent… C’est la même chose pour Uber. Là-bas, les investissements financiers sur des temps longs sont assumés. Ici, si on veut créer des licornes en France, il faut ce temps long ! »  Vous l’avez entendu ?


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *