L’Oréal crée un fonds pour soutenir des start-up

L’Oréal, le géant mondial de la cosmétique crée son propre fonds de capital-investissement, destiné à soutenir le développement de start-up du secteur de la beauté.

L'Oréal crée un fonds pour soutenir des start-up

Le premier investissement de Bold concerne une prise de participation minoritaire dans Sillages Paris, une start-up de fragrances personnalisables vendues exclusivement en ligne.

L’Oréal lance Bold (Business Opportunities for L’Oréal Development), un fonds de capital-investissement destiné à prendre des participations minoritaires dans des start-ups à fort potentiel de croissance. « Nous allons apporter à des start-up prometteuses un soutien financier et les faire bénéficier de notre expertise, réseau et mentoring, tout en préservant leur autonomie », a déclaré Laurent Schmitt, président de ce fonds, dont l’enveloppe financière n’a pas été divulguée. La cible ? Les solutions innovantes dans le marketing, R&I, digital, distribution, communication, supply et packaging.

Le lancement de ce fonds renforce ainsi la stratégie d’innovation ouverte du groupe, qui consiste à connecter ses métiers à un écosystème d’entrepreneurs innovants du secteur de la beauté pour répondre aux aspirations et aux besoins des consommateurs. « C’est une étape logique qui complète nos partenariats existants avec des fonds d’investissement et des incubateurs », a ajouté Jean-Paul Agon, PDG de L’Oréal, pour ne citer que Raise Ventures et Partech International Ventures ; Founders Factory à Londres (cofondé par Brent Hoberman, à l’origine de Lastminute.com) et Station F à Paris (fondé par Xavier Niel).

Un premier investissement a déjà été annoncé par Bold : il s’agit d’une prise de participation minoritaire dans Sillages Paris, une start-up française fondée par Maxime Garcia-Janin, 27 ans, proposant un service de création de parfums personnalisés en ligne, basé sur l’intelligence artificielle et le machine learning. L’Oréal offrira à Sillages Paris, déjà présente dans l’incubateur du groupe à Station F depuis juin dernier, son expertise dans les métiers du marketing, de la recherche, du digital et du retail. Vendus uniquement sur internet et totalement personnalisés, les parfums de Sillages Paris cassent les codes traditionnels pour amener la génération des Millennials à (re)découvrir la haute parfumerie.

Depuis plusieurs années, L’Oréal dispose d’un incubateur à San Francisco, piloté par Guive Balooch, qui développe des produits cosmétiques intelligents comme le capteur connecté capable de mesurer en temps réel l’exposition de la peau aux rayons UV. En mars dernier, il avait d’ailleurs réalisé, pour la première fois, l’acquisition de la société canadienne Modiface, issue du monde de la tech et non de la cosmétique traditionnelle. Elle est leader dans les domaines de la réalité augmentée et de l’intelligence artificielle, appliquées à la beauté.

 Les start-up intéressées peuvent contacter les équipes du fonds via bold@loreal.com

Lire aussi sur ALLIANCY.FR :

Douze solutions pour une beauté connectée et efficace


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *