Cet article fait partie du dossier

[Vivatech 2019] Dossier co-innovation : The New Age
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

Quelques start-up primées sur VivaTech 2019

VivaTech a accueilli près de 2 000 start-up de tous secteurs et pays. Plusieurs d’entre elles accompagnaient les grands groupes présents et nombreux sont les jeunes patrons qui ont pitché sur les nombreux plateaux organisés. En voici quelques-uns qui ont été primés.

Quelques start-up primées sur VivaTech 2019

@LVMH

1/ Prix « LVMH Innovation Award »

La jeune pousse ukrainienne 3DLook, basée dans la Silicon Valley, a mis au point une solution pour déterminer la taille de vêtement d’un individu à partir de deux photos seulement prises à son téléphone portable… De quoi faciliter la vente en ligne !

2/ « Grand Prix National de l’Entreprise Numérique » de France Entreprise Digital :

Beelife, hébergée au sein de la pépinière Cleantech Arbois-Méditerranée, a reçu ce prix dans la catégorie « Meilleur projet 2019 » pour sa ruche connectée CoCoon.

3/ Prix du « Next Startupper Challenge » de VivaTech (une première !)

Suite à un concours entre 10 pitchs inter-écoles et universités, le projet lauréat Néolithe (X-Polytechnique) vise à transformer nos déchets en granulats minéraux pour le BTP.

4/ Prix européen des « femmes innovatrices 2018 » de la Commission Européenne

La lauréate du premier prix (100 000 euros) est Gabriella Colucci, fondatrice d’Arterra Bioscience, une start-up italienne travaillant dans la recherche scientifique biotechnique, notamment pour les secteurs de l’agriculture et de la cosmétique.

5/ « The President Macron Africa Tech Award »

Aerobotics, start-up agtech sud-africaine d’analyse de données, fondée en 2014 à Cape Townn et basée aujourd’hui dans la Silicon Valley, utilise les images aériennes issues de drones et analyser par des algorithmes de Machine Learning pour détecter très tôt la présence de nuisibles et maladies, ou pour prévoir les rendements agricoles…

6/ Prix du « Next European Unicorn Award » de VivaTech

La société française OpenClassrooms veut rediriger les chômeurs vers des secteurs qui embauchent grâce à des formations en ligne, en plus de vouloir s’étendre dans toute l’Europe.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *