Ces start-up européennes convoitées par les Américains

L’Europe compte 16 % des licornes mondialescontre 48 % pour les Etats-Unis et 36 % pour l’Asie*. Les difficultés à faire émerger des scale-up avec une valorisation dépassant le milliard se font toujours sentir... Et, si cela arrive, c’est souvent par l’intermédiaire de fonds d’investissement américains. Pour Sébastien Soriano, président de l’Arcep, les Gafam empêchent directement le développement des start-up européennes en « stérilisant l’innovation » et en cannibalisant la concurrence. Alliancy vous propose ici quelques acquisitions américaines et prises de participation récentes au capital de jeunes pousses européennes.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *