Cet article fait partie du dossier

[NOUVEAU DOSSIER] Industrie : l’heure des alliances
Découvrez le dossier

Les articles du dossier

Continental capitalise sur la connaissance avec les assistants virtuels

Pour faciliter la transmission de savoir-faire et de retours d’expérience, Continental, l’équipementier automobile a engagé une collaboration avec la start-up toulousaine, Simsoft Industry. À la clé : le développement d’assistants virtuels intelligents.

Continental capitalise sur la connaissance avec Simsoft Industry

Le soudage manuel de composants électroniques chez Continental Automotive

C’est à l’occasion d’un forum technologique organisé par le pôle de compétitivité Aerospace Valley, que le premier contact est établi. La start-up cherche des sites de production pour établir sa preuve de concept. L’équipementier lui a ouvert les portes de ses usines de Foix (Ariège) et de Toulouse (Haute-Garonne). « Nous avons tout de suite perçu l’intérêt des travaux conduits par Simsoft », se rappelle Louis-Claude Vrignaud, directeur des partenariats public- privé chez Continental Automotive France. Créée en 2013, Simsoft3D (depuis peu Simsoft Industry) travaille au développement d’assistants virtuels proactifs, guidés par la voix et spécialisés dans la capitalisation et la transmission des savoir-faire et retours d’expérience en milieu industriel. En 2016, elle emploie 10 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 550 000 euros. Très vite, un premier projet de collaboration est établi entre eux, autour d’un besoin spécifique, lié à un geste métier particulier, celui du soudage manuel de composants électroniques. Un métier que l’on aurait pu croire disparu… Que nenni !

Cet article est réservé à nos abonnés, Connectez-vous !

 

Vous n’êtes pas encore abonné ? Intégrez la communauté Alliancy
Et accédez à l’intégralité des articles de la rédaction, et bien plus encore…Je découvre