Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Open-data : nouvelle version du portail data.gouv.fr

Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a présenté hier après-midi le nouveau portail d’accès aux données publiques, data.gouv.fr en présence des ministres Fleur Pellerin (Economie numérique) et Marylise Lebranchu (Modernisation de l’Etat). Cette nouvelle plateforme a été mise en place par la mission Etalab et succède à celle lancée par le précédent gouvernement en 2011.

Le premier ministre Jean-Marc Ayrault  a présenté hier après-midi  le nouveau portail d'accès aux données publiques, data.gouv.fr en présence des ministres Fleur Pellerin (Economie numérique) et Marylise Lebranchu (Modernisation de l’Etat). Cette nouvelle plateforme a été mise en place par la mission Etalab et succède à celle lancée par le précédent gouvernement en 2011.

Capture d’écran du nouveau portail data.gouv.fr

Selon un communiqué de Matignon, le site permettrait  aujourd’hui  « d’accéder à quatre fois plus de données, mises à disposition par plus de 200 contributeurs (centres de recherche, collectivités locales, représentants du monde associatif et de la société civile) ».

Après une phase de consultation avec l’écosystème open data en France, la refonte de Data.gouv.fr  s’est concentrée sur l’amélioration de trois axes essentiels : faciliter l’accès des Français aux données publiques, permettre à tout détenteur de données publiques de les partager en une minute et enrichir les données publiques grâce à leur utilisation par la communauté numérique française.

Jean Marc Ayrault a mis l’accent sur la dimension participative de cette nouvelle plateforme dont la grande nouveauté tient  dans la possibilité qu’aura chaque citoyen d’enrichir les données publiques ouvertes.  Parmi les  données récemment partagées  figurent par exemple  les comptes des partis et groupements politiques, la liste des marchés publics conclus entre 2008 et 2012 ou encore des informations sur les médicaments en vente en France depuis deux ans.

« L’engagement déterminé du Gouvernement en faveur de l’open data traduit plus profondément une alliance de l’Etat avec la communauté numérique française. L’Etat adopte les principes de l’innovation ouverte, pour permettre à tous les talents d’apporter leur pierre à l’édifice)» a tenu à souligner Fleur Pellerin. 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *