Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Le big data fait réagir à l’Oracle Digital Transformation Day

Mark Hurd, co-Président d’Oracle, était de passage à Paris pour l’Oracle Digital vendredi 21 novembre. Les clients et partenaires du géant américain ont assisté à une keynote du PDG ainsi qu’à différentes sessions et tables rondes autour de la transformation digitale en entreprise. Au cœur des discussions : le big data.

Mark Hurd, co-Président d'Oracle, à l'Oracle Digital Transformation Day.

Mark Hurd, co-Président d’Oracle, à l’Oracle Digital Transformation Day. © Oracle France

Survivre. Pour Mark Hurd, co-Président d’Oracle, c’est le principal défi auquel doit faire face toute entreprise aujourd’hui. Le dirigeant du géant américain était exceptionnellement présent à l’Oracle Digital Transformation Day le 21 novembre. Une journée qui a réuni les clients et les partenaires du groupe autour du cloud, du service client, ou encore du big data. Ce dernier sujet a d’ailleurs rythmé les prises de paroles des différents intervenants. Dans sa keynote « Digital Transformation », Mark Hurd, en a fait référence sans vraiment le nommer. En effet, le CEO d’Oracle a insisté sur le besoin perpétuel des entreprises de se renouveler : « Les dépenses IT des consommateurs sont maintenant à peu près équivalentes celles des entreprises. De plus, les consommateurs sont devenus moins loyaux et beaucoup plus exigeants ». Avec le big data, les entreprises cherchent donc de nouvelles opportunités pour fidéliser des consommateurs toujours plus intransigeants.

« Avant, nous avions à faire à une consommation de masse alors que maintenant elle est personnalisée et participative. Les entreprises doivent donc connecter beaucoup de données pour connaître au mieux le consommateur et pouvoir interagir avec lui », a expliqué Richard Frajnd, Vice-Président Oracle France. Pour entrer dans le big data, les intervenants sont unanimes : tout passe par une plateforme performante. « Elle permet de distribuer la donnée ce qui permet aux métiers et aux DSI de co-créer », a soutenu Gilles Babinet, Digital Champion pour la France auprès de la Commission Européenne. La plateforme idéale pour le big data aurait trois caractéristiques selon Richard Frajnd : « Elle doit être la plus ouverte et la plus exhaustive possible, avoir une capacité analytique forte et être sécurisée notamment en termes de cybercriminalité et de confidentialité des données ».

Le big data : une chance ou un risque ?

Même s’ils sont tous d’accord sur l’enjeu du big data en marketing et relation client, certains s’avèrent plus réticents que d’autres. « Le potentiel autour du big data est énorme mais pour le moment nous n’avons que des pistes sur le sujet. Nous cherchons tout d’abord des cas d’usage », a indiqué Christophe Leray, DSI du PMU. De son côté, Gilles Babinet a démontré pendant sa keynote les avantages considérables du big data dans tous les domaines notamment dans celui de la santé. « Le système de big data est préventif et personnalisé. Nous pourrions créer une historicité de données de santé. Nous pourrions augmenter la qualité de diagnostic. » Face à un public plutôt conquis, Gilles Babinet a posé la question du droit en matière de données. Le « serial entrepreneur » s’est déclaré favorable à la création un droit de la donnée et s’aventure même sur la forme à prendre : « Je pense que les API deviendront des supports de droit de la donnée ». Pour le moment, la réglementation de la donnée en est seulement au stade de réflexions mais les entreprises présentes à l’Oracle Digital Transformation Day sont déjà convaincues par l’expression consacrée : « la data est le pétrole du XXIème siècle ».


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *