Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Big data : Dataiku se met au collaboratif

Visuel Data Science Studio - © Dataiku

Visuel Data Science Studio – © Dataiku

Alors que le terme « big data » fait son entrée dans le Petit Robert, les acteurs qui cherchent à se démarquer sur le secteur de l’analyse de données se font de plus en plus nombreux. En la matière, la France a l’avantage d’avoir quelques beaux fleurons. Ce n’est pas pour rien que le programme industrie du futur du ministère de l’économie, qui reprend en 10 « solutions » consolideés, les 34 plans originels de la Nouvelle France Industrielle imaginé par Arnaud Montebourg, fixe le big data comme priorité pour l’Hexagone, sous l’étiquette « Economie de la donnée », au côté des objets connectés ou encore de la « confiance numérique ».

De quoi réjouir Dataiku. La start-up, créée en 2013, surfe sur l’actualité en annonçant un changement majeur pour sa solution Data Science Studio (DSS). L’entreprise, dont le crédo est « Machine Learning on Dirty Data », présente son logiciel comme un accélérateur de projets big data. Avec cette version 2.0, elle espère toucher un public toujours plus large dans les entreprises, en incorporant de nouvelles fonctionnalités dédiées au travail collaboratif, qui accompagnent les améliorations en termes d’ergonomie et d’expérience utilisateur. En partant du principe qu’un « projet en environnement big data nécessite une collaboration étroite entre divers corps de métiers, aux compétences particulières » Dataiku s’est donc concentré sur le développement de fonctions permettant à différentes personnes de travailler simultanément sur DSS, de façon fluide et sécurisée. La start-up met également en avant l’accélération très importante des tests et des itérations que pourront mener les utilisateurs grâce à un module dédié, nommé – cela tombe sous le sens – « Analysis ».

Florian Douetteau, le CEO de Dataiku, qui insistait l’an dernier sur le fait que même les PME sont concernées par le big data,  rappelle par ailleurs que le logiciel a été pensé pour s’adresser « aussi bien aux novices qu’aux experts ». Un positionnement qui semble accompagner naturellement la place croissante que tient l’analyse de la donnée dans les entreprises. Dataiku, qui rêve toujours de s’installer durablement outre-Atlantique, continue donc son chemin en donnant une nouvelle dimension à son identité corporate et produit. La start-up a d’ailleurs les moyens de ses ambitions : elle a levé pas moins de 3 millions d’euros au début de l’année.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *