Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Un manifeste et une offre Cloud pour aider les TPE-PME

Un manifeste et une offre Cloud pour aider les TPE-PMEOrange Business Services et sa vingtaine de partenaires (dont Google, Microsoft, Salesforce…) signent le manifeste « 35 heures par jour » pour permettre aux patrons de TPE-PME de gagner en compétitivité grâce au numérique. Avec, derrière, une nouvelle offre dans le cloud.

Orange Business Services (OBS) a réuni de nombreuses entreprises et partenaires (*) autour d’un manifeste « coup de poing » intitulé 35 heures par jour. Écrit à l’attention des entrepreneurs et gérants de petites et moyennes entreprises (jusqu’à 50 salariés), ce manifeste met en exergue leurs défis quotidiens.

« La création d’entreprise est un challenge à la fois personnel et professionnel, bien loin du modèle salarial des 35 heures de travail par semaine, propre à la France », rappellent-ils. Il faut donc les soutenir. Aussi, le but de ce manifeste est clair : aider les professionnels qui « croulent sous la tâche » à la prise de conscience et ouvrir la conversation dans un registre pédagogique et décalé.

« Les petites entreprises sont le poumon économique de la France. Elles sont au nombre de 4 millions, allant de l’auto-entrepreneur à la PME de 50 salariés. Elles sont le levier de l’emploi mais aussi de l’innovation », constate Luc Bretones, directeur du marché professionnel d’OBS.

OBS leur rappelle donc que des outils existent et sont rendus plus accessibles, notamment grâce à l’émergence du cloud computing et du modèle à la demande (SaaS). « Nous avons la conviction que c’est dans ce modèle de service facturé à l’usage que les TPE trouveront les leviers d’efficacité et de flexibilité dont elles ont besoin pour être compétitives », poursuit-il.

 

Pas d’engagement dans la durée et une facture unique
La filiale d’Orange présente ainsi sa nouvelle offre « cloud pro », un bouquet d’applications et de services, accessible en ligne et payable à la carte. L’intérêt : pas d’engagement dans la durée et une facture unique.

Les vingt et une applications disponibles à ce jour sur le site doivent permettre aux professionnels de « mieux manager », qu’il s’agisse de mieux collaborer au sein de son entreprise, de sécuriser ses données, de simplifier la gestion de sa société, de mieux communiquer ou d’améliorer sa relation client… Il devient ainsi très simple d’envoyer un fichier volumineux à un client, de réaliser un devis en temps réel, de stocker ses données de façon numérisée et sécurisée, de disposer d’un serveur partagé pour retrouver ses documents, ou encore, de pouvoir accéder à des conseils juridiques ou fiscaux en cas de besoin, jusqu’à un DSI à la demande en cas de panne informatique… « Nous avons vraiment travaillé en partenariat avec des patrons pour bien cibler leurs besoins et trouver ensuite le partenaire technologique le plus adaptée pour y répondre. L’offre évoluera par la suite si de nouveaux besoins se font sentir », précise Pascal Vieville, directeur adjoint en charge de la Stratégie et des Partenariats du domaine Pro PME France d’OBS.

Par ailleurs, OBS a eu l’idée d’adapter ce « catalogue d’offres » à des activités bien définies que sont les professions de conseil et de santé, les hôtels-restaurants, les artisans du BTP et les commerçants.

Lancé depuis un an, OBS compte aujourd’hui 150 000 souscripteurs à cette offre, pour un panier moyen de trois applications (soit environ 40 euros par mois). Le groupe a réalisé 113 millions d’euros de chiffre d’affaires dans le cloud en 2012 (+ 33 % sur un an). Cela ne représente qu’une part encore faible, autour de 1,5 % des ventes d’OBS, mais l’entreprise réaffirme son objectif d’atteindre les 500 millions en 2015.

 

(*) Partenaires d’OBS : Arkadin, Agence Web, Arval, Cegid, DoubleTrade, EBP, goFLUENT, Google, Microsoft, Nordnet, salesforce.com, SugarSync, talkSpirit, Viadeo, Vodeclic, Wedia, Xamance, Transition Numérique Plus, Keley Consulting, Le Public Système et le Startup Weekend.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *