Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Les TIC s’emparent du volant

l'entrée cdans l'ère de la connectivité entraine de nombreux changement dans le secteur automobile.Poussée par les progrès technologiques et la pression croissante des utilisateurs, la voiture connectée entre en scène. Avec elle se dessinent de nouveaux enjeux, de nouveaux usages, mais aussi un écosystème en pleine mutation. Et, en toile de fond, un modèle économique qui reste à trouver.

«Hier, les rois de la voiture étaient mécaniciens. Aujourd’hui ce sont des “geeks”. » Si cette formule – qui commence à circuler ! – n’est pas une vérité absolue, on ne doit pas pour autant la prendre à la légère. L’entrée dans l’ère de la connectivité implique un véritable changement de paradigme dans de nombreux secteurs, en particulier pour les constructeurs automobiles.

« Cela fait dix ans que l’on nous dit que les services de télématique embarquée vont décoller, constate Rémi Cornubert, directeur au cabinet de conseil en stratégie Oliver Wyman. La différence, aujourd’hui, c’est que les réseaux de télécommunications ont considérablement progressé. » A cela s’ajoute l’habitude que nous avons prise d’être connectés en permanence. « C’est le croisement entre la technologie et la demande client qui tire le marché », souligne-t-il. Là, nous y sommes.

Cet article est un contenu premium issu du magazine.
Pour continuer à le lire et accéder à l’intégralité d’alliancy gratuitement, nous vous demandons simplement de vous identifier - sans plus d’engagement!
Je m'identifie