Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Environnement – Plus d’ « Apps » pour l’e-citoyen

De plus en plus d’« apps », disponibles sur smartphone ou tablette, répondent à ces questions. Dans quel bac mettre une barquette en aluminium ? Où jeter ses piles usagées ? Quelle est la déchetterie la plus proche ? De plus en plus d’« apps », disponibles sur smartphone ou tablette, répondent à ces questions. Eco-Emballages propose, par exemple, Le Guide du Tri, une application gratuite qui permet de saisir le nom d’un déchet dans un moteur de recherche ou de le sélectionner, via un pictogramme, pour savoir qu’en faire. Un outil de géolocalisation indique la déchetterie la plus proche et l’itinéraire pour s’y rendre. Des services que rend aussi la récente application « Triez Facile ! ».

De leurs côtés, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) et le ministère du Développement durable offrent, depuis presque deux ans, un jeu, « Réductor, stop aux déchets ! », pour attirer l’attention sur la nécessité de réduire ses déchets. Plusieurs agglomérations se sont aussi approprié ces outils : Paris, en 2011, avec « Le Bon Tri », ou Marseille, en mars 2013, avec « Tri-MPM »… « Belfort Déchets », l’application de l’agglomération belfortaine, permet même de recevoir des alertes la veille des jours de collecte et des flash infos.

Mais la prochaine génération d’applis permettra à tout un chacun de faire « remonter » des informations aux services concernés : signaler un dépôt sauvage d’ordures ou prévenir d’un bac oublié… Le néerlandais GMT Europe propose déjà ce service (WasteApp), qui devrait prochainement arriver en France. Sita France, filiale de Suez Environnement, dont les sites sont par ailleurs équipés de la solution intégrée de gestion Clear.net de GMT, se penche aussi sur ce sujet. À terme, des applications permettront d’avoir des informations sur sa propre production de déchets, le suivi de sa facture, etc.

 

Cet article est extrait du n°3 d’Alliancy le mag – Découvrir l’intégralité du magazine

Photo : Le site de Tri-MPM à Marseille

 

Lire aussi : Les déchets se mettent à l’informatique


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *