Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Au Louvre-Lens, Orange invente le musée du XXIème siècle

Alliancy - Au Louvre-Lens, Orange invente le musée du XXIème siècleLe Louvre-Lens ouvre ses portes au public ce mercredi 12 décembre. Orange, partenaire depuis 2010 – et pour cinq ans – du musée, propose aux visiteurs de nouveaux outils numériques… qu’il fera évoluer dans le temps.

Orange innove au Louvre-Lens. L’industriel propose aux visiteurs de ce nouveau et grand musée de la région Nord-Pas-de-Calais, une utilisation d’outils numériques inédits, accessibles à tous. Entre 450 000 et 550 000 visiteurs sont attendus chaque année sur ce territoire, à 50 % étrangers à la région. « Il y a une vraie attente de la part des visiteurs, de plus en plus nombreux dans les musées, explique Laurent Vitoux, délégué régional Orange pour le Nord-Pas-de-Calais. Un musée ne peut rester plus passif et les nouvelles technologies offrent une approche ludique de la valorisation de leur patrimoine. »

 

 Orange a ainsi développé le guide multimédia du musée, disponible gratuitement en trois langues et langage des signes dès aujourd’hui. Cet outil (un smartphone Galaxy Note II) accompagne chaque visiteur à travers la Grande Galerie, le Pavillon de Verre et la Galerie d’exposition temporaire en proposant des commentaires audio ou vidéo de conservateurs ou de conférenciers, ainsi qu’une visualisation 3D du parcours. Selon ses affinités, le visiteur peut également choisir un parcours thématique, ou encore un parcours « enfant »…

Plus original, cette expérience, qui ne dure que le temps de la visite au musée, peut se prolonger au domicile du visiteur : muni de son ticket d’entrée, ce dernier peut retrouver sur le site internet du Louvre-Lens les œuvres qu’il a aimées et « taguées » au fur et à mesure de son parcours.

 

Nexans a fourni tous les câbles du Louvre-Lens Du mécénat « en nature » ! Le groupe français Nexans a fourni l’ensemble des câbles d’énergie basse et moyenne tensions, et tous les câbles et systèmes de transmission de données qui équipent les 28 000 mètres carrés de bâtiments et les 20 hectares de parc du musée nordiste du Louvre-Lens.Ainsi, le groupe industriel met en avant, par cette opération, l’utilisation de près de 300 kilomètres de câbles Alsecure et Alsecure BAT, aux comportements au feu amélioré (sans halogène), réduisant ainsi les risques d’incendie et ses conséquences sur les personnes et les œuvres d’art. De même, il a installé plus de 240 kilomètres de câbles de réseau LANmark-6A pour les transmissions informatiques (voix – données – images).La valorisation de ce mécénat de compétences est estimée entre 700 000 euros et 1 million d’euros sur trois ans. Nexans, qui compte 24 500 collaborateurs dans le monde, valorise ainsi ses activités « Bâtiment », qui représentent 24 % de son chiffre d’affaires total de près de 7 milliards d’euros en 2011. C.M.

Une application mobile pour organiser sa visite

Complémentaire du guide de visite, une application mobile (Iphone, Android) a été conçue afin que le visiteur puisse préparer au mieux sa visite et découvrir sur place le parc et son passé minier grâce à la réalité augmentée. Situé en plein cœur de la ville minière de Lens, le musée, conçu par le cabinet d’architecture japonais Saana, est installé sur un ancien carreau de mine d’où ont été extraites 10 millions de tonnes de charbon.

Cette appli est téléchargeable gratuitement sur l’App store (https://play.google.com/store/apps/details?id=com.orange.itlabs.louvrelens) et Google play.

 Un partenariat axé sur la recherche à travers un «laboratoire des usages»

Au-delà de ces premiers outils désormais opérationnels, les équipes des Orange Labs (environ une dizaine de personnes) et du Louvre-Lens participent à un groupe de travail dédié à l’innovation depuis 2010. De cette collaboration qui durera encore trois ans, ont déjà émergées trois futures offres interactives :

  • un prototype de tablette tactile 3D, associée à une spatialisation du son et des vibrations, qui permet une interaction ludique avec des univers et des objets virtuels (comme ressentir la matière),
  • une expérience d’interactions gestuelles avec des interfaces 3D en relief, pour intensifier l’immersion de l’utilisateur,
  • une navigation par gestes 3D sur smartphone Android (utilisé comme une télécommande), pour naviguer simplement et naturellement dans un catalogue d’œuvres d’art.

Courant 2013, les visiteurs du musée du Louvre-Lens seront amenés à prendre part à ces recherches, en testant directement ces nouveaux projets de médiation. « Et l’idée est bien d’aller encore plus loin dans le développement de nouveaux outils« , poursuit Laurent Vitoux. Le Louvre-Lens offre donc une vitrine internationale pour Orange, qui développe depuis plusieurs années une offre numérique culturelle.

 

Pour aller plus loin :

 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *