Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Palmarès IT – Dassault Systèmes : 1er employeur français préféré des étudiants de grandes écoles

Dassault Systèmes est le seul français à caracoler en tête, aux côtés des Google, Apple et Microsoft, des entreprises de la IT (*) dans lesquelles les étudiants aimeraient le plus travailler, selon le baromètre TNS Sofres des grandes écoles de commerce et d’ingénieurs.

Salle de réalité virtuelle au siège de Dassault Systèmes, à Vélizy-Villacoublay (Yvelines).
© Dassault Systèmes

Dassault Systèmes est le seul français à caracoler en tête, aux côtés des Google, Apple et Microsoft, des entreprises de la IT (*) dans lesquelles les étudiants aimeraient le plus travailler, selon le baromètre TNS Sofres des grandes écoles de commerce et d’ingénieurs.

Dans le domaine de l’informatique et des télécoms (*), quand vous demandez à un étudiant de citer spontanément les entreprises dans lesquelles il aimerait le plus travailler, les sociétés françaises sont loin d’être plébiscitées. Le géant Google rafle la mise une fois encore, autant chez les élèves ingénieurs que ceux d’écoles de commerce. Il est suivi de tous les autres grands noms américains du secteur.

Pour autant, un groupe industriel français tire son épingle du jeu chez les élèves des écoles d’ingénieurs. Dassault Systèmes arrive en deuxième position du classement IT (8ème au rang général), après Google certes, mais devant Apple ! Le leader mondial sur le marché des logiciels de gestion du cycle de vie des produits (PLM) gagne même un point dans ce classement par rapport à l’an dernier, quand Google et Apple en perdent chacun deux. Orange, notre leader national des télécoms, au 7ème rang du classement IT (37ème au rang général), gagne également deux points. Un léger mieux.

Par ailleurs, il est intéressant de voir que des groupes très innovants comme Samsung remonte dans le classement, à l’inverse de grands groupes d’audit et de conseil qui perdent pour la plupart des points, même s’ils restent toujours très bien classés. Les entreprises d’ingénieurs retrouveraient-elles donc une certaine aura ?

Du côté des étudiants en écoles de commerce, le seul français plébiscité est l’opérateur de télécommunications Free (rang 10). Face à une série de noms proposés comme employeurs potentiellement attirants, les géants américains restent une fois encore largement plébiscités. La société de Xavier Niel fait même un très beau score (+ 9) en nombre de points gagnés dans ce classement. L’audace a du bon.

Ce classement fait écho au célèbre classement Interbrand, qui vient de publier le Top 100 des marques les plus puissantes du monde. Le classement se base sur une estimation financière des produits et services vendus par la marque, sa capacité d’attraction et sa compétitivité. Sur les dix premières places du classement, six entreprises sont issues du secteur des TIC. La firme Coca-Cola (rang 3) cède sa place de leader à Apple, dont la valeur a pris 28 % en 2013 pour 98,3 milliards de dollars. Google arrive en seconde position avec une valeur de 34 % gagné en un an pour 93,2 milliards de dollars.

Cliquez sur le tableau pour l'agrandir

TNS Sofres

(*) Liste suggérée. Sur les 105 entreprises du classement général réalisé par TNS Sofres, Alliancy, le mag a sélectionné 30 groupes des TIC, ainsi que les cabinets d’audit et de conseil très actifs dans ce domaine (base de 2 582 étudiants, dont 1 330 en écoles d’ingénieurs et 1 252 en écoles de commerce).

 

Cet article est extrait du n°5 d’Alliancy le mag – Découvrir l’intégralité du magazine


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *