Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Formation – UTT : une formation d’ingénieur IT accessible aux littéraires

L’Université de Technologie de Troyes (UTT) s’ouvre à des étudiants venus d’horizons différents afin de répondre aux demandes des entreprises cherchant des profils plus diversifiés. L’Université de Technologie de Troyes (UTT) s’ouvre à des étudiants venus d’horizons différents afin de répondre aux demandes des entreprises cherchant des profils plus diversifiés.

Pour la première fois, l’Université de Technologie de Troyes (UTT) a élargi son recrutement pour les études d’Ingénieur en Informatique et Systèmes d’Information (ISI) aux khâgnes B/L (Lettres et Sciences Sociales). Cette ouverture vise à s’adapter à l’évolution de la profession d’ingénieur dans les entreprises, ces dernières les préférant de plus en plus polyvalents selon l’UTT. Celle-ci fait ainsi remarquer qu’à l’heure actuelle, on attend des ingénieurs qu’ils s’intéressent aux sciences humaines en réfléchissant à la place qu’occupe l’homme dans son environnement et aux interactions qu’il produit dans un monde technologique. « La qualité du système d’information proposé dépend essentiellement de la compréhension des interactions entre individus. La formation d’ingénieur en MSI de l’UTT repose ainsi sur deux piliers essentiels : la sociologie appliquée aux organisations et entreprises ; une bonne connaissance des systèmes d’informatiques et projets logiciels » précise Timothée Toury, directeur de la Formation et de la Pédagogie de l’UTT. À la fin de ce cursus universitaire, ces étudiants pourront se destiner à des postes de consultant en système d’information, d’ingénieur qualité logiciel ou encore de responsable de la sécurité des SI et risk manager.

Pour attirer les profils issus de khâgne, l’UTT s’est appuyé sur la banque d’épreuves des concours de l’Ecole Normale Supérieure (ENS), qui centralise les candidatures tout en laissant aux écoles partenaires le soin d’évaluer si les étudiants sont admissibles à leurs formations.

D’après un recensement de l’UTT, 82% des élèves ingénieurs inscrits en filière ISI-MSI trouveront un travail à l’issu de leurs stages, notamment dans des grandes ESN ou des sociétés appartenant au CAC40. Dans l’optique de s’ouvrir à l’international, l’Université s’appuie par ailleurs sur des partenaires à l’étranger (Cranfield University en Angleterre, Georgia Institute of Technologie aux USA, Jönköping en Suède, l’Université de Chicoutimi au Québec et l’Université de Laval au Québec) pour permettre aux étudiants de réaliser leurs stages. L’alternance en entreprise est également une possibilité.

La première promotion ISI de 22 élèves a achevé son cursus en 2013. Pour l’heure, seules 2 recrues issues de khâgne ont rejoint les rangs de cette formation. Ils en sortiront diplômés en 2016. L’ouverture reste donc malgré tout limitée, mais correspond aux prévisions de l’UTT, qui a donc confirmé sa volonté de poursuivre sur cette voie.

 

Photo : P. Lemoine


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *