Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Efel veut défendre le made in France

Une quarantaine d'éditeurs ont rejoint Efel (Entreprendre en France dans l'édition logicielle),nouvelle association ouverte à tous les éditeurs français propriétaires, libres et SaaS.

Eric Garnier, Président d’Efel

Alors que l’on prête à l’Afdel et au Syntec Numérique la volonté de fusionner, certains éditeurs choisissent de prendre leur indépendance. Ils sont désormais une quarantaine à avoir rejoint Efel (Entreprendre en France dans l’édition logicielle), nouvelle association ouverte à tous les éditeurs français propriétaires, libres et SaaS.

Ils reprochent à l’Afdel et au Syntec Numérique de privilégier les gros éditeurs, souvent étrangers, et de faire trop de places aux sociétés de services. « Ce sont les éditeurs et pas les sociétés de service qui produisent de la valeur sur le long terme.
Dans trois ans, si notre label (« Origine France Garantie ») est reconnu, si 30% des achats publics sont français, si les administrations choisissent d’acheter des logiciels plutôt que des projets informatiques du type de Louvois, alors nous aurons gagné. » explique Alain Garnier, PDG de Jamespot, qui a pris la présidence d’Efel.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *