Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

La radio vision marque des points aux Rencontres radio 2.0

La Maison de la Radio a accueilli pour la première fois les Rencontres radio 2.0 le lundi 13 octobre au sein de son mythique studio 105. Plus de 350 professionnels ont fait le déplacement pour débattre ou présenter leurs solutions pour la radio numérique. La radio vision est apparu comme un des « mix-média » les plus prometteurs.

Les Rencontres de la radio 2.0 2014 ont investit les locaux de La Maison de la radio. © RR20

Les Rencontres de la radio 2.0 2014 ont investit les locaux de La Maison de la radio. © RR20

Radio vision, visual radio, second screen… Autant de termes qui désignent la radio visuelle, un support qui mélange du son, des images et les réseaux sociaux. A ne pas confondre avec la radio filmée que l’on retrouve notamment sur les sites Internet de certaines radios généralistes, la radio vision a fait l’objet d’un focus lors de la quatrième édition des Rencontres radio 2.0 qui a eu lieu à la Maison de la Radio lundi 13 octobre. Broadcast-associés, société de conseils et services spécialisé dans le « mix-média », a présenté l’exemple d’Europe 1, précurseur dans le domaine de la visual radio, qui investit depuis deux ans dans l’interactivité et l’intégration de données associées. L’émission matinale Europe 1 news, avec son studio aux allures d’un plateau télé, interpelle l’auditeur et l’invite à tweeter en direct. Le tweet s’affiche sur une partie de l’écran et les animateurs peuvent réagir immédiatement, d’où le terme de « second screen ». « On pourrait même aller plus loin et appeler les auditeurs par Skype ou Facetime », avance Damien Gloaguen, technicien conseil chez Broadcast-associés.

La radio vision, nouvelle concurrente de la télévision

Pour enrichir le flux audio, les radios vision insèrent du contenu additionnel à l’écran comme des cartes, des photos, ou de la cartographie. « On a affaire à une vraie régie multimédia où la vidéo sert de support pour afficher les contenus », précise Fabrice Gauthier, Directeur Général de Broadcast-associés, avant de conclure, « la visual radio concurrence d’une certaine façon la télévision ». Pour ajouter des contenus riches de façon rapide, des entreprises d’agrégation de données comme Music-story et Radioline, également présentes aux Rencontres radio 2.0, fournissent un support visuel à ces radios numériques, provenant en particulier des réseaux sociaux. Damien Gloaguen insiste sur ce point : « Il y a un enjeu énorme pour les radios 2.0 : les réseaux sociaux, surtout Twitter ». D’ailleurs, les Rencontres radio 2.0 ont été le deuxième sujet d’actualité commenté sur Twitter pendant la journée. Les différentes tables rondes et conférences ont même été diffusées en direct sur le site des Rencontres radio 2.0 en format radio vision. Une journée présentée par Laurence Garcia, animatrice et productrice à France Inter, avec un live Tweet à disposition des auditeurs pour réagir et échanger en temps réel. Au final, 2423 auditeurs uniques ont suivi cette journée via le player Dailymotion de la radio des rencontres. Un succès encourageant pour Radio France qui souhaite développer le numérique chez France Bleu afin de renforcer sa proximité avec les auditeurs.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *