Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Dossier – Numérique : des emplois, mais haut de gamme

Dossier – Numérique : des emplois, mais haut de gammeIls n’ont plus droit au tapis rouge mais les informaticiens sont toujours à la fête. Près de 85 000 offres d’emploi leur ont été proposées par petites annonces durant le premier semestre 2013. L’Apec (Agence pour l’emploi des cadres) en collecte encore 12 000 à 15 000 chaque mois. Et encore, ces chiffres ne tiennent pas compte du « marché caché » que représentent les embauches directes à l’issue des contrats d’alternance, la cooptation, très répandue dans la profession, la chasse aux têtes et les candidatures spontanées.

Comme pour tous les secteurs d’activité, le volume s’est contracté, mais tout est relatif. Bien qu’il qualifie 2013 de « petite année en termes de recrutements », Geoffrey Burns, directeur du recrutement de Capgemini Applications Services (9 000 collaborateurs), aura tout de même enrôlé 1 200 à 1 300 personnes d’ici à fin 2013, dont 70 % de jeunes diplômés ayant moins de deux ans d’expérience. Chez l’éditeur lyonnais Cegid, le directeur des ressources humaines Pascal Guillemin confirme un coup de mou, mais anticipe déjà une nouvelle accélération en 2014, tablant sur 200 à 250 créations de postes, au lieu des 170 de l’exercice en cours.

Globalement, le rythme des embauches reste soutenu. Du côté des sociétés de services, Steria annonce 1 000 CDI, rien que pour ses activités liées aux systèmes d’information. Tandis que Devoteam prévoit d’accueillir 500 recrues dans l’année. S’il est vrai qu’une partie de ces arrivées viendront compenser le turnover, endémique (couramment 15 à 20 %), cette branche reste largement créatrice d’emplois.

 

Cet article est un contenu premium.
Pour continuer à le lire et accéder à l’intégralité d’alliancy gratuitement, nous vous demandons simplement de vous identifier - sans plus d’engagement!
Je m'identifie