Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

L’Institut culturel Google ouvre les portes du Palais Garnier

Article-google

Présentation de la visite virtuelle de la scène de l’Opéra

L’Opéra national de Paris et l’Institut culturel Google ont présenté ce jeudi matin leur partenariat à l’occasion d’une conférence de presse qui se tenait dans les locaux du célèbre temple de la danse. «Le but de cette collaboration artistique, technique et pédagogique est d’offrir le Palais Garnier à tous, sans aucune barrière, grâce aux technologies proposées par Google dans le cadre de son Institut culturel », a expliqué Christophe Tardieu, directeur adjoint de l’Opéra national de Paris avant de préciser que cette démarche « s’inscrit parfaitement dans la mission de service public de l’Opéra ».

 

Découvrir des espaces inédits

Grace à la technologie Street View, les internautes pourront visiter virtuellement l’Opéra dans ses moindres recoins. Ils auront ainsi accès à des lieux interdits aux publics comme les loges, ou les toits du bâtiment. La plus grande prouesse de ce partenariat repose dans la mise à disposition de la gigantesque œuvre du peintre Marc Chagall. Installée au plafond de la salle de spectacles, à 18 mètres du sol, la composition court sur 240m2. Selon Amit Sood, le Directeur de l’Institut culturel, « cinq personnes se sont relayées pendant trois jours et trois nuits consécutifs afin de photographier, non sans mal, les multiples détails de la peinture ». Des détails, comme la signature de l’artiste, que les internautes pourront découvrir en haute définition.

Article-2-_-google

Présentation du détail de l’oeuvre de Chagall figurant sur le plafond de la salle de spectacles

Enfin, l’Opéra de Paris met en ligne son exposition sur les Etoiles du corps de Ballet, créée l’année dernière à l’occasion du tricentenaire de l’école française de danse. Les amateurs pourront donc consulter les 83 portraits des Etoiles qui ont marqué l’histoire de la profession depuis 1972.

« Je suis entrée comme petit rat de l’Opéra il y a de nombreuses années  et je suis jalouse car je pensais connaître de nombreux endroits que personne ne verrait jamais« , a conclu, espiègle,  Brigitte Lefèvre, directrice de la danse de l’Opéra Garnier. 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *