Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Chronique Cybersécurité : A-t-on le droit à l’erreur ?

chronique cybersécurité dorian marcellin

Une chronique de Dorian Marcellin, journaliste Alliancy

Journaliste ayant participé à la création d’Alliancy en 2012, Dorian Marcellin a pu suivre les évolutions rapides auxquelles ont été confrontées les entreprises ces dernières années. Le sujet de la sécurité lui apparait rapidement comme le grand oublié du traitement médiatique de la transformation numérique. N’étant souvent abordée que d’un point de vue technologique ou par les expertises d’acteurs de l’offre, cette couverture ne semble alors pas favoriser le dialogue sur le lien entre sécurité, numérique et business, qui manque pourtant cruellement dans les organisations. Rapidement, ce thème devient l’un des piliers d’Alliancy.

Chaque semaine, dans "Une Cité Sans Murailles", Dorian revient sur un évènement ou une actualité qui montrent aux dirigeants d’entreprises que la sécurité de leur entreprise leur appartient. Et qu’au-delà de sa dimension technique, avoir une vision sécurité, c’est avoir une vision business.

A-t-on le droit à l’erreur en cybersécurité ? 

La sécurité est une affaire de dirigeant, mais elle repose également sur les épaules de tous les collaborateurs. Ceux-ci méritent-ils toujours d’être considérés comme l’inévitable « faille entre le clavier et la chaise » ? Comme l’évoquent des spécialistes comme le Colonel Freyssinet, qui dirige la mission numérique de la Gendarmerie Nationale, l’enjeu culturel est majeur : il faut donner confiance et envie aux utilisateurs de s’améliorer… surtout quand ils font des erreurs ! Le point en deux minutes.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *