Chronique de Catherine Moal, rédactrice en chef d’Alliancy

Journaliste depuis de nombreuses années, Catherine Moal est à l’origine avec Sylvain Fievet de la création d’Alliancy, en 2012. A l’époque, le numérique en était à ses balbutiements, mais elle constate l’arrivée des changements profonds que nous constatons tous aujourd’hui. Par exemple, le « cloud computing » décrypté pour les dirigeants d’entreprise dans le premier numéro du magazine est devenu un incontournable de la transformation actuelle des organisations. D’autres buzzwords ont suivi (big data, crowdfunding, blockchain…) et suivent encore (transformation numérique), certains s’imposant à juste titre et d’autres moins. La nécessité de décryptage, elle, reste.

Par sa fonction, Catherine Moal est amenée à rencontrer beaucoup d’acteurs du numérique : patrons et experts, clients et offreurs, spécialistes et usagers… L’occasion souvent de prendre conscience d’une information nouvelle et importante, qui risque de passer entre les mailles du filet par ces temps d’infobésité ! Cette chronique a pour seul objectif de mettre en évidence ces pépites, pour toujours mieux vous informer… et vous permettre d’agir.

Retrouvez les derniers articles de cette chronique :
Voir tous les articles

Linky, un sujet à multiples facettes

Que ce soit de la part d’Enedis et de ses partenaires, de la part des autres acteurs de l’énergie (mais pas que !), des start-up, des particuliers et des collectivités locales, des multiples associations et autres organismes ou institutions, des politiques, des universitaires ou des chercheurs, qu’ils soient « pour » ou qu’ils soient « contre », le compteur communicant Linky fait, partout en France, l’objet de toutes les attentions.

Ce le sera d’autant plus, qu’à partir de maintenant, ce compteur devient une « réalité » dans les foyers français avec plus de 8,5 millions d’unités installées à fin 2017 et 16 millions en fin d’année 2018. Et ce au rythme de plus de 30 000 installations par jour !

>> Pour recevoir le dossier Linky à paraître, inscrivez-vous à la newsletter.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires (3)

  1. par Le Bec

    Je suis intéressé par LINKY .Je ne suis pas pour .Il existe déjà des compteurs à lecture extérieure..
    Il a déjà fallu falsifier la réglementation ou loi de façon à empêcher les collectivités devenues proprietaires(deja un manœuvre ) à ennuyer Enedis a écraser ceux qui résistaient.
    Ça va coûter très cher Ét bien sûr à payer par les usagers qui n’ont rien demandé .
    Les nombreux problèmes et meme incendies après montage montrent que Ce n’est pas sérieux.
    Diminuer la quantité et le cout de l’électricité,mais c’est deja le contraire .Des problèmes d’ondes
    Ét dê secret Ét divulgation…Ce ne sont pas les éoliennes qui défigurent le paysage que l ‘ont fait tourner alors qu’il n’y a pas de vent qui va fournir (Ét que tous nous payons).Catastrophe .

    • par larose philippe

      Etes vous sûr de toute l argumentation contraire que vous développez dans votre post ?

    • par Bruno

      Avant d’avoir électricité personne l’a demandé, avant d’avoir un téléphone personne l’a demandé le monde évolue, il faut évoluer avec.
      Concernant tous les autres commentaires, ignorance, méconnaissance, et peut-être un Délire de persécution.

      L’Homme doit évoluer.