Sylvain Fievet, directeur de publication d'Alliancy

A l’initiative du magazine Alliancy et du Cercle des transformateurs, Sylvain Fievet est un entrepreneur engagé en faveur du « travailler ensemble pour innover plus vite » : « Nous évoluons dans un monde complexe, mouvant, où une simple idée peut tout faire basculer. Les entreprises, les organisations, les hommes doivent engager une dynamique d’innovation forcée, s’approprier de manière vitale les technologies, repenser les modèles avec le support du digital, anticiper les besoins humains et adapter leur gouvernance. Pour y parvenir, il est important de créer de la transversalité, du lien : d’un secteur à l’autre et d’un métier à l’autre.»

Dans cette chronique, Sylvain Fievet va à la rencontre des champions de la transformation. Au sein des entreprises, auprès des start-up ou chez les prestataires les plus avisés, ils évoquent les nouvelles alliances qu’ils ont noué et les approches d’innovation et de co-innovation qu’ils ont fait émerger. Comprendre leur quotidien, leur réussite pour s’inspirer, c’est l’objectif de ces Coups de Boost  que vous retrouverez régulièrement sur alliancy.fr.

Retrouvez les derniers articles de cette chronique :
Voir tous les articles

Rencontre avec Antoine Trillard (Ville de Chelles) et Olivier Lafosse (Département du Val d’Oise)

La SmartCity doit permettre de se rapprocher des citoyens en s’affranchissant au maximum des contraintes RH et budgétaires grâce à la mutualisation et aux nouveaux modes de collaboration.

Rencontre avec Antoine Trillard, DSI de la Ville de Chelles et Olivier Lafosse DSI du Département du Val d’Oise, réunis à l’occasion de la 30eme édition du Coter num (12-13 juin). Pour la DSI de la Ville de Chelles la mutualisation est un enjeu majeur.

Olivier Lafosse nous explique qu’il faut faire face à la dualité permanente « de penser global et fournir local ». Le Val d’Oise qui construit un data center collaboratif, dispose également d’une plateforme de relation usager « CapDemat »portée de façon communautaire en open-source.

On retiendra que « Pour changer la culture de la DSI, il faut changer soi-même, l’environnement de travail et les bureaux… « 


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *