Happydemics lève 5 millions d’euros pour poursuivre son développement

La start-up Happydemics, spécialisée en études marketing, vient d’annoncer une levée de fonds de cinq millions d’euros en capital développement. Signée pendant la crise du Covid-19, cette levée rassemble entre autres le family office Fair/e et Laurent Ritter et Alexandre Yazdi, respectivement co-fondateur et CEO de Voodoo. 

SONDAGE ALLIANCY : Q10 – Dirigeant de start-up : quelle est votre urgence en cette période de crise ? Répondez à la question.

 

Tarek Ouaguini et Nicolas Trabuc, co-fondateurs d'Happydemics.

Tarek Ouagguini et Nicolas Trabuc, co-fondateurs d’Happydemics.

Happydemics, technologie d’études qui automatise la collecte, l’analyse et l’interprétation de l’opinion de 3 milliards d’individus dans 144 pays sur une même plateforme, a annoncé une levée de 5 millions d’euros en capital développement. Ces fonds vont permettre de renforcer sa plateforme et poursuivre son développement international à Amsterdam et Londres.

Créée en 2015, Happydemics a développé un produit technologique pour collecter et analyser l’opinion instantanée de près de 3 milliards d’individus uniques dans 144 pays. Son ambition est de réinventer l’accès aux opinions du monde entier en permettant à tous les professionnels la simple conduite d’études au quotidien.

En mettant à disposition une plateforme technologique d’études, Happydemics permet déjà à des clients aussi divers que Mano Mano, Cityscoot, Estée Lauder, ou Dailymotion, de poser tous types de questions à tous profils d’individus afin d’obtenir des réponses instantanées, et donc précieuses. Happydemics démocratise l’accès aux études en ouvrant d’un côté de nouvelles opportunités aux professionnels les plus aguerris, et en initiant de l’autre les novices dont les études semblaient bien trop complexes pour s’y aventurer. Par ailleurs, la crise a amplifié le besoin pour les marques de maintenir un contact direct et régulier avec leurs marchés. 

Q10 - Dirigeant de start-up : quelle est votre urgence en cette période de crise ?« Le marché des études représente près de 50 milliards de dollars dans le monde, et ses plus grands acteurs sont capables d’étendre leurs services dans des dizaines de pays, au prix cependant de briques technologiques empilées et pas toujours optimisées en égard aux nouvelles habitudes numériques d’individus de plus en plus difficiles à atteindre et à questionner. Des acteurs innovants sont apparus, quant aux modes de recueil ou d’analyse des données, mais souvent limités géographiquement à quelques marchés. Happydemics, société française que l’on peut déjà qualifier de scale-up, a su conjuguer une plateforme technologique innovante et une présence géographique dans près de 150 pays pour permettre à toute entreprise de réaliser des sondages en quelques jours seulement, partout dans le monde, avec une facilité et une fiabilité déconcertantes. Je suis heureux, au nom du Family Office Fair/e que j’ai fondé, et de nos clients, d’accompagner les dirigeants d’Happydemics dans cette nouvelle étape de leur croissance. », affirme Julien Magitteri, fondateur, associé-gérant du family office Fair/e.

« Aucune donnée n’a plus de valeur qu’une réponse. Happydemics l’a compris. » Ghislain Lesec, fondateur de Dadata.

« Notre mission est claire : nous voulons rendre la conduite d’études de marché ou d’opinion aussi simple qu’une requête internet. Le secteur des études doit se réinventer, et nous y incarnons un paradigme nouveau et évident avec un modèle transparent pour nos clients, et pour les répondants. Cette levée de fonds va nous permettre de développer une technologie toujours plus puissante pour continuer d’automatiser la conduite d’études simples et pertinentes. » ajoute Tarek Ouagguini, fondateur et CEO de Happydemics.

Dans ce climat d’incertitude économique, cet investissement va permettre de continuer à recruter et de s’imposer comme un acteur incontournable sur le secteur des études. Cette levée de fonds sera suivie de nouvelles nominations et promotions. « J’ai été fortement impressionné par l’ambition, la capacité d’innovation et d’exécution hors normes de cette équipe. Happydemics a le potentiel de devenir leader sur son marché. », déclare Laurent Ritter, co-fondateur de Voodoo.


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *