Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Edito Alliancy N°17- IA et prise de conscience

Catherine Moal, rédactrice en chef d’Alliancy Le MagDe définition unique, il n’y en a pas vraiment. De rapports et de livres, ils pullulent ! L’intelligence artificielle (IA) est LE sujet du moment. Et chacun, quel que soit le canal d’information, y va de son analyse, de sa théorie, de son commentaire, de sa vision prospective…Ce foisonnement déboussole. À en écouter certains, le pire va nous arriver (et dans pas très longtemps !). À en écouter d’autres, l’IA va nous faire gagner en efficacité au travail et durant nos loisirs, et la vie n’en sera que meilleure… Une chose est sûre : l’IA va révolutionner notre façon de communiquer, de travailler et de produire.

Au fil de ce magazine, vous découvrirez dans quels secteurs l’IA est déjà présente et pourquoi ; le rôle d’Inria ; la place des chatbots ; des portraits de Français et de start-up à la pointe ; la stratégie des géants américains ou, encore, les capacités réelles des robots dans l’usine… Oui, l’automatisation est en marche et ses effets sur notre économie restent incertains. Mais cela ne doit pas occulter le formidable rôle qu’elle joue dans l’augmentation de l’intelligence humaine. Sur ces enjeux, il faut suivre Elon Musk, notre « Christophe Colomb » des temps modernes. Son objectif n’est pas moins que de sauver le monde. Ce milliardaire de 45 ans reste une énigme. Il me fascine dans sa façon – si personnelle – de creuser son sillon dans l’énergie comme dans les transports… « Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage », doit être sa devise, et elle marche ! La fusée SpaceX vient d’entrer dans l’histoire, en prouvant qu’elle pouvait être réutilisée. Une première dans l’industrie spatiale.

Mais, venons-en à sa dernière « folie » : créer un supercerveau humain pour rivaliser avec l’IA. Sa start-up californienne – Neurolink – va travailler sur l’implantation de « cordons neuronaux » dans le cerveau. Des interfaces d’un nouveau genre qui devraient voir le jour d’ici quatre ou cinq ans. A priori, nous n’aurions plus le choix ! C’est sa théorie à laquelle adhère Laurent Alexandre, ce médecin, entrepreneur et auteur de « La Mort de la mort », interrogé par nos confrères d’Usbek & Rica : « Pour Musk, on est forcément dans une thématique d’augmentation. Les gens vont être submergés par le ”datanami”, le tsunami de data. Une société dans laquelle 90 % des gens ne sont pas compétitifs face à l’IA est une société qui explose très rapidement. Elon Musk veut éviter cela. » Merci à tous deux de nous faire prendre conscience de l’urgence de devenir « cyborg » pour communiquer directement avec les machines. Même si cela risque de prendre encore un peu de temps. Par contre, ce que j’espère, c’est qu’ils servent d’alerte pour que l’on prenne en France ce sujet à bras-le-corps et, qu’ensemble, l’on interpelle nos politiques afin qu’ils ouvrent le débat public, aident à tracer des objectifs collectifs, permettent que se mobilisent des financements. Et aussi que s’élaborent règles communes et garde-fous. Sujet tristement absent de nos débats électoraux. Mais question d’éthique, de liberté – donc d’avenir de l’humanité.

sommaire numéro 17 call to action


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *