Je veux tout savoir de la transformation numérique !
Pour lire l’intégralité des articles issus du magazine bimestriel, identifiez-vous. Vous accéderez ainsi aux articles premium, aux exclus web et vous pourrez télécharger l’ensemble de nos ressources en un clic.
Pour recevoir le magazine chez vous, abonnez-vous !
Je m'identifie

Entre politique et IA, les tendances du retail en 2017

Engagement politique, IA et modèle de vente combinant le on et le off-line, l’observatoire Shopper Havas Paris a détecté trois tendances qui émergent et modifient le retail.

David Mingeon, directeur général adjoint d'Havas Paris, a présenté les tendances émergentes dans le retail. ©Célia Garcia-Montero

David Mingeon, directeur général adjoint d’Havas Paris, a présenté les tendances émergentes dans le retail. ©Célia Garcia-Montero

C’est l’une des trois grandes tendances qui ressort de l’étude Opinionway réalisée pour l’observatoire Shopper Havas Paris, dans le cadre de la Paris Retail Week : 79% des sondés pensent que les marques doivent agir pour la société et 33% les encouragent à parler de politique. L’observatoire cite en exemple le cas de la marque Urban Outfitters, qui avait fait campagne pour Hillary Clinton, ou de Starbucks, qui a annoncé vouloir recruter 10 000 réfugiés pour s’opposer aux déclarations anti-immigration de Donald Trump. « Les enseignes sont conscientes que cet engagement peut les couper d’une partie de leur clientèle, mais pour ceux qui apprécient la démarche, cela les fidélise Ad vitam æternam», explique David Mingeon, directeur général adjoint de l’observatoire du comportement des consommateurs et des évolutions du commerce.

La deuxième tendance de l’étude concerne une plus forte relation émotionnelle entre le client et la marque, rendue possible par de l’IA. « Yahoo a déposé un brevet en octobre 2016 pour une affiche interactive dont le contenu s’adapte à l’humeur des passants », annonce David Mingeon. Apple a pour sa part fait l’acquisition en début d’année Emotient, une start-up spécialisée dans la reconnaissance faciale pour reconnaître les émotions d’une personne en lisant les traits de son visage, pour greffer ces connaissances à Siri. Pour les professionnels, le rôle du magasin doit être repensé pour offrir au client une expérience particulière.

Enfin, l’agence a dégagé la volonté d’un nouveau modèle combinant le on et le off line. A ce titre, 82% des jeunes de 18 à 24 ans souhaiteraient des produits accessibles sur internet comme en magasin. Walmart a notamment choisi de développer l’e-commerce pour contrer Amazon et son offre de drive en proposant la livraison gratuite à partir de 35 euros d’achat. « Cela leur a permis d’augmenter leurs ventes en e-commerce de 30% », certifie David Mingeon.

Les marques sont conscientes du changement de modèle, toutes ont constaté la baisse de trafic physique de 10% depuis cinq ans. « Le problème, c’est que la France est en retard en terme de connectivité embarquée. En Chine, tout le monde paie depuis son téléphone portable », observe Laura Pho Duc, directrice marketing d’Alibaba France. Plus de 30 000 personnes sont attendues à la Paris Retail Week pour réfléchir au commerce du futur.

Sondage Opinionway réalise pour Havas / Paris Retail Week.

Sondage Opinionway réalise pour Havas / Paris Retail Week.

Étude Opinionway réalisée pour l’observatoire Shopper Havas Paris / Paris Retail Week les 26 et 27 avril auprès de 1024 personnes.

La Paris Retail Week se déroulera du 19 au 21 septembre aux Portes de Versailles.

À lire aussi sur Alliancy : 

#ParisRetailWeek – L’expérience utilisateur : nouvelle image de marque ?

La grande distribution à marche forcée vers le digital

Consultez également Alliancy n°17  » Où en est l’IA dans l’entreprise » à commander sur le site.

bannière alliancy 17


Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *